Un directeur par intérim nommé pour le Centre hospitalier sud-francilien

Santé

Le directeur par intérim du Centre hospitalier sud-francilien (CHSF), Jean-Patrick Lajonchère, a été nommé lundi, en replacement du précédent directeur, qui a fait valoir ses droits à la retraite fin août, a-t-on appris mercredi auprès l’Agence régionale de santé (ARS).

Jean-Patrick Lajonchère, directeur de l’hôpital parisien Saint-Joseph, assurera la direction par intérim jusqu’à l’arrivée du remplaçant définitif de l’ancien directeur, Alain Verret : « Une procédure de recrutement s’ouvre », a précisé l’ARS. L’intersyndicale Sud Santé-FO-CGT a déposé un préavis de grève pour le 21 septembre. « Le Directeur de l’ARS a (détaillé) son plan de dégraissage et nous (a annoncé) qu’il faut (emménager) sur le nouvel hôpital début 2012 quelles que soient les conditions », précisent les syndicats dans un communiqué. Selon eux, le directeur par intérim « est chargé d’appliquer manu militari ce plan ». La construction en partenariat public-privé (PPP) du site unique du CHSF, achevé en janvier dernier et qui aurait dû ouvrir au printemps, est source d’un important conflit entre l’établissement hospitalier et Héveil, une filiale d’Eiffage, qui a construit le bâtiment. Le 31 août, le directeur de l’établissement Alain Verret avait fait valoir ses droits à la retraite. Selon Manuel Valls, député-maire (PS) d’Evry et président du conseil de surveillance du CHSF, « M. Verret est sacrifié sur l’autel des intérêts du groupe Eiffage ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum