À Tours, la réforme du stationnement est suspendue et le stationnement provisoirement gratuit

Sécurité

Le maire de Tours Christophe Bouchet (UDI) a décidé mardi 16 janvier de suspendre la mise en place de la réforme du stationnement, en critiquant l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions.

En attendant « l’annonce dans les prochains jours » d’une « alternative simple et respectueuse des attentes des usagers », le stationnement est gratuit dans la ville de Tours, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la mairie.

« La réforme nationale sur le stationnement a été mise en place en France au 1er janvier 2018 et pose de nombreuses difficultés aux Tourangeaux et à la collectivité », constate M. Bouchet dans un communiqué.

« L’ANTAI (Agence nationale de traitement automatisé des infractions) propose aujourd’hui un fonctionnement insatisfaisant car complexe, peu lisible et source d’erreurs », juge-t-il.

« Dans le même temps, les horodateurs de la ville de Tours présentent des dysfonctionnements importants. Leur programmation par le prestataire ne permet pas un usage simple et lisible par les habitants et les visiteurs », relève encore le maire de Tours, élu en octobre dernier pour remplacer Serge Babary (LR), élu au Sénat.

La loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale (MAPAM) est en vigueur depuis le 1er janvier et donne aux collectivités davantage de pouvoir pour gérer le stationnement.

En raison de cette réforme, l’amende de 17 euros doit être remplacée à Tours par un forfait post stationnement (FPS) au tarif de 25 euros (20 euros en cas de paiement dans les 48 heures). Pour mettre en œuvre la réforme, la ville de Tours a décidé de confier la gestion du stationnement et de la verbalisation à une entreprise privée, la SAGS.

En outre, de nouveaux horodateurs ont été mis en service pour éviter que les automobilistes ne laissent leur véhicule au même endroit plus de deux heures en changeant simplement leur ticket de stationnement.

La mise en place de la réforme, comme dans beaucoup d’autres villes, a suscité la grogne des automobilistes comme des commerçants tourangeaux.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum