Fonction publique: ouverture d'une négociation sur les carrières

Statut

La ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a officiellement lancé mardi 1er juillet une négociation au long cours avec les syndicats de fonctionnaires pour améliorer les carrières des quelque 5 millions d’agents.

Tous les syndicats étaient présents pour engager ces discussions sur « les parcours professionnels, carrières et rémunérations », le gouvernement tablant sur une vingtaine de séances pour qu’elles aboutissent.

Cette négociation devait initialement débuter en mai mais elle avait été retardée pour cause de grogne sur les salaires, les syndicats réclamant unanimement un dégel du point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires et est bloqué depuis juillet 2010.

Le gouvernement a depuis fait un geste en annonçant un allègement des cotisations salariales qui concernera près de 2,2 millions de fonctionnaires et s’appliquera au 1er janvier 2015. La mesure, à l’image de celle en faveur des salariés du privé et inscrite dans le projet de loi de finances rectificatif pour la Sécurité sociale, coûtera 400 millions d’euros. Pour les plus bas salaires, elle se traduira par un gain de pouvoir d’achat de l’ordre de 500 euros par an.

En ce qui concerne la négociation sur les carrières, elle vise à simplifier et rendre plus cohérents et justes les parcours professionnels des agents. Concrètement, il s’agira notamment de discuter d’une révision des grilles de salaires et des régimes indemnitaires qui ont enflé en trente ans, atteignant aujourd’hui quelque 1 700 régimes.

Les primes, dont la part ne cesse d’augmenter dans la rémunération des agents (plus de 20 % dans la rémunération en 2011 dans la fonction publique d’État) et qui ne comptent pas pour les retraites, seront aussi sur le tapis.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ?

    27/07/21
    Le texte de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire prévoit une suspension pour les agents publics hospitaliers qui refuseraient de se faire vacciner contre la Covid-19. Ce texte s'éloigne de l'esprit de l'article 30 de la loi du 13 juillet 1983 prévoyant la suspension de l'ensemble des fonctionnaires. Décryptage.
  • Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ?

    21/07/21
    Le projet de loi n° 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire ne prévoit pas la vaccination obligatoire pour l'ensemble des agents publics.
  • Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ?

    13/07/21
    Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a rendu le 30 juin 2021 un avis défavorable au projet de décret fixant les dispositions relatives aux emplois d'expert de haut niveau et de directeur de projet pouvant être créés dans les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
  • Tous les articles juridiques