Prise en compte des avancements d'échelon et de grade dans le cadre du détachement

Statut

L’arrêt du Conseil d’État n° 426656 du 29 décembre 2020 est relatif à la prise en compte des avancements d’échelon et de grade lors d’une mobilité par la voie du détachement.

En adoptant l’article 5 de loi du 3 août 2009 dont sont issues les dispositions de l’article 45 de la loi du 11 janvier 1984, la mobilité des fonctionnaires par la voie du détachement au sein de la fonction publique de l’État, de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière et entre ces fonctions publiques a été favorisée. Cela a permis la prise en compte, dans le corps ou cadre d’emplois d’origine du fonctionnaire détaché, des avancements d’échelon et de grade dont il a bénéficié dans le corps ou cadre d’emplois de détachement et qu’il a entendu réserver le bénéfice de ce dispositif aux cas où le détachement intervient dans l’une des trois fonctions publiques auxquelles s’applique la loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires.

 

Texte de référence : Conseil d’État, 4e – 1re chambres réunies, 29 décembre 2020, n° 426656, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Quels pouvoirs de police du maire dans la proposition de loi “Sécurité globale” ? Élus

    Quels pouvoirs de police du maire dans la proposition de loi “Sécurité globale” ?

    07/04/21
    Dans quelle mesure les pouvoirs de police du maire sont-ils renforcés après le vote par la commission mixte paritaire1 du texte de la proposition de loi pour une sécurité globale préservant les libertés qui prévoit d'expérimenter l'élargissement du domaine d'intervention de la police municipale sur la voie publique ?
  • Projet de loi 4D : quels transferts de services sont applicables aux agents publics ? Administration

    Projet de loi 4D : quels transferts de services sont applicables aux agents publics ?

    23/03/21
    L'article 34 du projet de la loi 4D1 envisage la question des transferts de personnel dans la mise en œuvre des compétences de l'État transférées aux collectivités territoriales. Ces dispositions sont appelées à être modifiées lors du débat parlementaire.
  • Les CCAS peuvent-ils être exonérés de commission d’appel d’offres pour leurs marchés publics formalisés ? Passation des marchés

    Les CCAS peuvent-ils être exonérés de commission d’appel d’offres pour leurs marchés publics formalisés ?

    17/03/21
    Les centres communaux (et intercommunaux) d'action sociale (CCAS/CIAS) ne peuvent pas être exonérés d'avoir recours à une commission d'appel d'offres (CAO) pour passer leurs marchés publics formalisés.
  • Tous les articles juridiques