Radiation des cadres de la commune pour abandon de poste

Statut

L’arrêt du Conseil d’État du 7 décembre 2018, requête n° 412905, est relatif à la radiation des cadres pour abandon de poste.

Dans le cadre d’une mise en demeure invitant un agent à reprendre ses fonctions, la circonstance qu’un courrier de l’intéressé demandant son placement en congé de longue maladie lui a été réexpédié faute d’affranchissement suffisant est sans incidence sur la détermination du point de départ du délai fixé par la collectivité pour qu’il reprenne ses fonctions. Pour un agent qui ne s’est pas présenté à son poste à la date fixée, et en l’absence de toute justification d’ordre matériel ou médical, une collectivité peut légitimement estimer qu’il a rompu le lien avec le service et le radier des cadres pour abandon de poste.

 

Texte de référence : Conseil d’État, 3e – 8e chambres réunies, 7 décembre 2018, n° 412905, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Tous les articles juridiques