Statut des directeurs d'office de tourisme

Statut

Lorsque les offices de tourisme sont gérés en EPIC, les directeurs ont un statut d’agent non titulaire de droit public.

Dans les offices de tourisme gérés en EPIC, les directeurs ont un statut particulier, et ce en vertu de l’article R. 133-11 du Code du tourisme : ils ont obligatoirement le statut d’agent non titulaire de droit public, en contrat à durée déterminée (CDD) de 3 ans, renouvelable.

Ils ne relèvent pas de l’article 3-3 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 ; ils ne sont donc pas concernés par les dispositions de transformation de leur CDD en CDI (contrat à durée indéterminée) au bout de 6 ans de service. Ils sont de ce fait renouvelés tous les trois ans, sans pouvoir jamais bénéficier de CDI.

Texte de référence : QE n° 49868 JOAN, 10 novembre 2009

L'analyse des spécialistes

  • Quelle indemnité de départ volontaire (IDV) pour les fonctionnaires en 2021 ? Fonction publique

    Quelle indemnité de départ volontaire (IDV) pour les fonctionnaires en 2021 ?

    14/01/21
    À l'heure de l'expérimentation de la rupture conventionnelle dans la fonction publique, est-ce qu'un fonctionnaire1, désireux de quitter la fonction publique, conserve un grand intérêt à demander une indemnité de départ volontaire (IDV) ?
  • Chômage et rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale, où en est-on ? Fonction publique

    Chômage et rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale, où en est-on ?

    18/12/20
    La loi du 6 août 2019 et deux décrets pris le 31 décembre 2019 ont instauré la rupture conventionnelle, comme mode de départ d’un agent public. Si ce dernier accepte ce mode de rupture, il pourra bénéficier de l'allocation chômage. Beaucoup d’incertitudes demeurent aujourd’hui sur la mise en place de ce dispositif.
  • Fermeture des stations de ski : décryptage d’une interdiction qui passe mal Administration

    Fermeture des stations de ski : décryptage d’une interdiction qui passe mal

    14/12/20
    Deux semaines après l’annonce du gouvernement, le Conseil d’État confirme la fermeture des remontées mécaniques à Noël. Mais qu’en est-il des stations de ski ?
  • Tous les articles juridiques