Archéologie : faciliter l’aménagement du territoire et valoriser le patrimoine

Urbanisme

L’Association des Maires de France (AMF) et l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) vont renforcer leur coopération pour faciliter l’aménagement du territoire tout en valorisant le patrimoine, indiquent-ils jeudi 22 juin dans un communiqué.

Une convention de partenariat a été signée jeudi 22 juin par leurs présidents respectifs, François Baroin (AMF) et Dominique Garcia (Inrap).

Elle vise à encourager des rencontres entre les maires et les présidents d’agglomération d’une part, les experts et archéologues de l’Inrap d’autre part pour faciliter l’intégration des opérations d’archéologie préventive prescrites par l’État aux projets de construction et d’aménagement, a expliqué Dominique Garcia dans un discours.

L’AMF et l’Inrap souhaitent également « contribuer ensemble à une meilleure connaissance de l’histoire des territoires dans laquelle s’inscrivent les nouveaux projets d’aménagement », selon le communiqué.

« Il serait exagéré de dire que tous les élus se réjouissent quand une prescription de diagnostic ou de fouille leur tombe dessus », a souligné Dominique Garcia. Mais « je constate que leur discours change : l’archéologie préventive a longtemps été perçue uniquement comme une contrainte, redoutée par les aménageurs – et parfois à raison, car aucune création, aucun système ne fonctionne superbement d’emblée (…) ».

« Mais l’archéologie préventive est désormais strictement encadrée ; elle est de mieux en mieux comprise et acceptée par les aménageurs, en particulier si elle est anticipée par le dialogue que nous souhaitons instaurer à travers cette convention de partenariat », a-t-il ajouté.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2017

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum