François Hollande : création d’une « agence nationale de développement économique sur les territoires »

Urbanisme

Le président de la République François Hollande a annoncé jeudi 5 février la création d’une « agence nationale de développement économique sur les territoires ».

Il a expliqué lors de sa cinquième conférence de presse présidentielle que cette nouvelle agence serait comparable à « l’Anru, l’agence pour la rénovation urbaine » mais « à l’échelle des territoires ».

« Il y a plein de dispositifs qui existent, les gouvernements sont toujours d’une grande richesse pour inventer », a-t-il expliqué, estimant que du coup, « ça se superpose, ça s’accumule et on y voit plus clair ».

« Cette agence sera mise en place le plus rapidement possible, les fonds existent, pas besoin d’en rajouter », a-t-il ajouté, soucieux de « les déployer là où c’est nécessaire ». Il a précisé que BPIfrance, la banque publique d’investissement, et la Caisse des dépôts « y mettront tous leurs moyens » et a espéré qu’une telle agence « suscitera la création d’entreprise ».

François Hollande a en outre confirmé la tenue en mars d’un comité interministériel, qui sera consacré au renforcement de la « mixité sociale ». Ce comité interministériel avait été annoncé par Manuel Valls le 22 janvier.

Il aura « trois objectifs », a déclaré le président dans son propos liminaire.

Premier objectif, « le peuplement, c’est-à-dire la mixité sociale, la répartition de la population, pour que les logements sociaux soient créés là où ils sont nécessaires mais pas seulement là où ils sont déjà présents », a-t-il expliqué.

Deuxième chantier, « l’accompagnement, pour que le tissu social soit renforcé en nous appuyant sur les associations, sur la démocratie ».

Enfin, « le développement, avec la création d’une agence nationale pour le développement économique sur les territoires », a poursuivi le président.

« Malgré tous les efforts engagés, ils ont été importants depuis 30 ans, il y a encore trop d’échecs : concentration des populations et des pauvres dans les mêmes lieux, inégalités massives, chômage trop élevé, discriminations insupportables », a souligné François Hollande pour justifier l’organisation de ce comité interministériel.

Un peu plus tard, il a souhaité « reconnaître » les politiques de la ville menées depuis 30 ans. « Cessons de dire qu’on découvrirait le sujet et qu’on n’aurait rien fait depuis trente ans, je salue les élus qui y ont participé et les ministres qui s’y sont dévoués pendant des années quelle que que soit leur sensibilité », a-t-il poursuivi.

Il a défendu ces politiques mais reconnu leur échec: « il y a eu des villes qui ont changé, des quartiers qui ont évolué et qu’est-ce qui s’est produit ? Ce sont toujours les mêmes populations qui se retrouvent au même endroit », a-t-il décrit.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum