Le dispositif des zones franches urbaines prolongé de trois ans

Urbanisme

Le ministre de la Ville, Maurice Leroy, a annoncé mardi à Blois la prolongation pour trois ans des zones franches urbaines (ZFU), dispositif phare de la politique de la ville qui expire à la fin de l’année.

Cette prolongation sera assortie d’un renforcement du volet emploi, avec notamment l’obligation pour les entreprises s’installant dans ces zones d’embaucher au moins un salarié sur deux issu de ces quartiers, a précisé le cabinet du ministre. M. Leroy avait dans un premier temps indiqué, lors d’une visite des quartiers nord de Blois, que les entreprises devraient embaucher deux salariés sur trois issus de ces quartiers.

Ce renforcement vise à éviter les entreprises « boîtes aux lettres » qui n’ont qu’une adresse postale dans ces ZFU mais aucune activité économique, a-t-il souligné. « Le Premier ministre François Fillon m’a donné son accord » et la prolongation devrait être officialisée « dans 15 jours », a précisé M. Leroy. Dans un rapport publié cet été, le député UMP Éric Raoult avait préconisé la prorogation des ZFU au moins jusqu’en 2014, date de la mise en place d’une nouvelle géographie prioritaire (les zonages).

Lancées en 1997 avec le souci de rétablir l’égalité territoriale, les ZFU sont aujourd’hui au nombre de 100 et emploient quelque 300 000 salariés. Ce dispositif autorise des exonérations fiscales et sociales exceptionnelles pour les petites entreprises (50 salariés au plus, CA annuel inférieur à 10 millions d’euros) déjà présentes ou qui s’implantent dans la zone, en contrepartie d’une clause d’embauche au bénéfice des habitants.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum