Alternatives à l’hospitalisation traditionnelle

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Alternatives à l’hospitalisation traditionnelle

La solution de référence pour organiser et gérer : hospitalisations à domicile, soins ambulatoires, réseaux de soins et coopérations inter-établissements

Nous sommes désolés, mais ce produit n'est plus en vente, si vous êtes intéressé par cette thématique, contactez-nous

Quelques exemples de programmes de télémédecine

L’intérêt des TIC en télésanté et dans le cadre d'une alternative à l'hospitalisation sont nombreux, tout comme les technologies en présence. Il s'agit concrètement de contribuer à améliorer la qualité de services, des soins et de la prise en charge des patients, d’organiser plus efficacement le système de santé, et de faciliter l'accès à l'information, les échanges et la coopération entre professionnels de santé. C'est notamment le cas de la télémédecine ou du télédiagnostic et de la télésurveillance en HAD. En HAD de nombreux outils technologiques sont utilisables comme les capteurs permettant de mesurer des paramètres physiologiques, la visioconférence, le crayon communiquant, la téléalarme et les centres d'appel, les bracelets communicants… Ces informations sont transmises au médecin et stockées sur un serveur dans un dossier médical personnel par le biais de supports de communication.

1 - Quelle place pour les alternatives à l'hospitalisation traditionnelle au sein de la télésanté en France ?

Préambule

A contrario de la mise en œuvre de nouvelles technologies permettant d'améliorer la communication (à distance) entre les professionnels, la volonté de favoriser les alternatives à l'hospitalisation traditionnelle n'est pas un phénomène nouveau.

En Asie et aux États-Unis notamment, ont été développés des programmes d'hospitalisation à domicile de grande envergure qui, bien qu'encore en phase expérimentale, paraissent plus avancés que les expériences connues en France. On assiste toutefois depuis plusieurs années à la création de nouvelles filières de soins, axées sur le maintien ou le retour à domicile des personnes nécessitant des soins médicaux (soins à domicile, services de soins infirmiers à domicile, hospitalisation à domicile, maintien à domicile, et plus récemment réseaux de soins).

Développement et professionnalisation des structures de santé à domicile

Parallèlement, de nouveaux actes de soins à domicile ont progressivement été inscrits au tarif interministériel des prestations sanitaires (TIPS), autorisant ainsi leur remboursement. La gamme de soins médicaux pouvant être réalisés à domicile s'est donc élargie, les structures de santé à domicile se sont développées et professionnalisées.

Plusieurs constats ont accompagné cette réorganisation. On relate en effet :

  • De nouvelles opportunités pour les acteurs de soins privés, pressentant de nouveaux besoins en produits et services, tels que la télésurveillance.

  • L'ébauche d'une...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.