La maîtrise des risques et la sécurité sanitaire au quotidien

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

La maîtrise des risques et la sécurité sanitaire au quotidien

Une prévention et une gestion des risques adaptées à votre établissement

Nous vous recommandons

Maîtrise des risques et de la qualité

Maîtrise des risques et de la qualité

Faire une recherche dans cette publication :

Plan antibiotiques et infections associées aux soins

Résumé Web

Le développement des résistances aux antibiotiques a fait de la préservation de leur efficacité, et de l'articulation de leur bon usage avec le plan de lutte contre les infections associées aux soins, un enjeu majeur de santé publique impliquant les professionnels de santé et les usagers.

I - Introduction

Préserver l'efficacité des antibiotiques de l'Europe

La recommandation 2002/77/CE du Conseil de l’Europe relative à l'utilisation prudente des agents antimicrobiens en médecine humaine a pris en compte l'utilisation massive des antibiotiques et les conséquences induites, et les États membres ont été invités à mettre en place une stratégie et des organismes durables de surveillance, ainsi que des bonnes pratiques en matière d'hygiène hospitalière et de vaccination. Le « Plan national 2011-2016 d'alerte sur les antibiotiques » fait suite à deux plans nationaux qui visaient à préserver l'efficacité des antibiotiques (2001-2005 et 2007-2010), grâce à la rationalisation de leur prescription, et prend en compte le développement des résistances aux antibiotiques. Pour piloter l'élaboration et la mise en œuvre des deux premiers plans, la Direction générale de la santé (DGS) s'est appuyée sur un Comité national de suivi constitué par l'arrêté du 29 mars 2002 modifié. Il s'agit donc de concilier la qualité de la prise en charge des patients avec l'intérêt collectif de la préservation de l'efficacité des antibiotiques.

Objectif du Plan national 2011-2016

Il concerne bien sûr les professionnels de santé travaillant dans les établissements de santé et médicosociaux, les prescripteurs de ville et la population en général. Il implique également, au titre de la production d'informations pertinentes, les organismes et instances formulant des recommandations ou proposant des outils d'aide à la prescription, ainsi que les organismes en charge des formations initiale et continue des professionnels de santé, et de l'évaluation des pratiques professionnelles. Si le ministère chargé de la Santé assure la cohérence de l'action, avec les experts et les opérateurs nationaux du champ de la santé (agences nationales de sécurité sanitaire, Assurance maladie) pour leur expertise, les agences régionales de santé (ARS) pilotent la mise en œuvre régionale du plannotesMinistère de la Santé, Plan national d'alerte sur les antibiotiques, 2011-2016.
.

Dans...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.

l'essayer, c'est l'adopter

Sécurité sanitaire

Une prévention et une gestion des risques adaptées à votre établissement


Essai 5 jours