Menu actualité

Thématiques

Actualité

Petite enfance
Petite enfance : redynamiser un secteur fragilisé

Petite enfance : redynamiser un secteur fragilisé

Au manque d'attractivité de la fonction publique et de ses métiers, souligné par un rapport remis le 2 février 2022 à la ministre de la Transformation et de la fonction publiques, Amélie de Montchalin, le secteur de la petite enfance doit aussi ajouter une violente érosion des assistants maternels en activité : 160 000 départs - en retraite principalement – d'assistants maternels sont prévus d'ici 2030, sur les 290 000 professionnels exerçant en 2021.

Face au « défi majeur », des mots même du gouvernement, que constituent le manque d'attractivité du secteur, la pénurie de places d'accueil et de professionnels, une série de mesures sont déployées : réforme des modes d'accueil du jeune enfant, aide pour la création de places de crèches, plan de formation pour les professionnels du secteur, création du nouveau et très attendu Comité de filière Petite enfance...

Au-delà des enjeux évidents liés à la garde de qualité et à l'épanouissement des jeunes enfants, les problèmes du secteur de la petite enfance en soulèvent d'autres. Ainsi, quand plus d'un enfant sur deux gardé par ses parents ou des proches l'est faute d'autre solution, et que les femmes sont encore largement majoritaires à assurer ce rôle, les efforts en faveur de l'égalité homme/femme effectués par ailleurs ne se trouvent-ils pas sapés à leur base ? L'attractivité de certains territoires, qui en manquent particulièrement, ne dépend-elle pas d'abord de la capacité à attirer de jeunes actifs soucieux avant tout de trouver des solutions d'accueil pour leurs enfants, et ainsi sereinement développer leurs activités professionnelles ?

Et quant aux premiers concernés au quotidien, les professionnels exerçant dans les structures d'accueil de la petite enfance, la situation ne peut durer et doit nécessairement évoluer. Stéphanie Disant, éducatrice de jeunes enfants, coach et formatrice, avertit : « les professionnels sont à bout de souffle ! ».

WEKA développe ses ressources et services pour les accompagner au mieux dans l'exercice difficile - et changeant - de leurs missions.