X

Faire une recherche dans cette publication :

Les risques en établissement d'accueil de la petite enfance

Les structures de petite enfance doivent présenter le maximum de garanties concernant la sécurité des enfants. Mais quels sont les dangers qui guettent les tout-petits en collectivité ?

Comment faire face aux risques inhérents à la vie en collectivité : risques médicaux et parmi eux les risques infectieux (rhino-pharyngites, angines, otites, bronchiolites, bronchites, laryngites, coqueluches, méningites, rougeole, varicelle, scarlatine), risques d'accidents, risques environnementaux, risques psychologiques ?

Comment minimiser les risques ? Quelles mesures de prévention mettre en œuvre ? Quels sont les cas d'éviction obligatoire ? Comment mettre en place un protocole d'urgence ?

Démarche préventive englobant la dimension affective

Les collectivités d'enfants peuvent accueillir des enfants très jeunes, à partir de 2 mois et demi, date de la fin du congé de maternité. Elles doivent présenter le maximum de garanties concernant la sécurité des enfants accueillis. Mais quels sont les dangers qui guettent les tout-petits en collectivité ? Comment tout concilier pour que le lieu d'accueil reste un lieu de vie, d'épanouissement et d'apprentissage tout en minimisant les risques ?

Le risque zéro n'existe pas, et toute activité comporte des risques. L'objectif est non pas de les éradiquer mais de les rendre acceptables après les avoir repérés et en avoir mesuré la gravité. La démarche préventive est celle qui consiste à identifier les situations à risque et à en trouver la parade. Elle doit être empreinte de cohérence et de bon sens.

Accueillir un enfant en toute sécurité ne veut pas dire l'accueillir au sein d'une « bulle stérile », ce qui signifierait, par exemple, la seule prise en compte du risque infectieux. Depuis les découvertes de R. A. SpitznotesPsychanalyste américain (1887-1974).
et les travaux de nombreux auteurs menés depuis 1945, dont F. Dolto et M. David, nous savons qu'un bébé a besoin d'un environnement affectif de qualité et que la collectivité doit le lui apporter au risque de le voir tomber malade, atteint par ces maladies infectieuses mêmes qu'une hygiène draconienne voudrait éradiquer. Le bébé peut être sujet à la dépression, dont une des caractéristiques chez l'enfant est d'augmenter la fragilité vis-à-vis des infections.

Risques inhérents à la vie en collectivité

L'accueil du jeune enfant en collectivité l'expose à des risques particuliers :

  • risques médicaux ;

  • risques infectieux dus à...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.