Protection de l'enfance et de l'adolescence

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Protection de l'enfance et de l'adolescence

Une meilleure coordination des acteurs pour une protection renforcée des mineurs...


Ce guide est la référence commune à tous les acteurs de la protection de l'enfance et l'adolescence. Evolution des pratiques, mise en œuvre de dispositifs innovants, réformes, nouvelles réglementations


 

Nous sommes désolés, mais ce produit n'est plus en vente, si vous êtes intéressé par cette thématique, contactez-nous

Les évolutions sociologiques de la famille : « crise » ou mutation du lien familial ?

L'évolution législative en matière familiale accompagne les phénomènes sociaux à partir de la seconde moitié du XXe siècle, qu'il s'agisse de la hausse du chômage et de la précarité, de l'émancipation des femmes, de la prise en compte des droits des enfants, ou encore de la baisse de la fécondité, de la hausse des séparations et des divorces, de l'allongement de la durée de la vie et de la hausse du revenu des grands-parents, ces évènements factuels et sociologiques ont bouleversé le schéma de la famille dite « classique » des années 1930, stable, et fondée sur le mariage. Ces phénomènes ont accompagné le passage de la famille traditionnelle à la famille relationnelle dans le cadre d'un processus d'autonomisation des familles (cf. I). Il faut donc acter, à différents moments de notre histoire récente, les transformations de la famille et la prise en compte de la pluriparentalité (cf. II).

I - De la famille traditionnelle à la famille relationnelle : un processus d'autonomisation

Définition et fonction sociale de la famille

L'institution familiale existe, mais ce qui a changé est la nature et la forme du lien familial. Les formes familiales et l'institutionnalisation des liens familiaux varient considérablement selon les individus. La famille reflète une entité différente selon qu'on l'appréhende du point de vue de l'état civil, des politiques sociales ou des individus eux-mêmes.

La famille nucléaire est une forme ancienne de famille (depuis l'Antiquité grecque selon Aristote), que l'on retrouve aux côtés de la « famille souche » et de la famille « patriarcale ». Ce que nous appelons « famille classique » est le modèle de la famille nucléaire, c'est-à-dire un ménage constitué des époux et de leurs enfants dans un même foyer.

Dans toutes les sociétés, à différents moments de l'Histoire, on trouve le modèle nucléaire mais aussi de la polygamie, du remariage, de l'adoption dans beaucoup d'entre elles ; bref, la « recomposition » familiale est la règle. Si la famille nucléaire a été le modèle dominant d'une grande partie de l'Europe, il ne faut pas pour autant gommer l'importance de l'existence de groupes familiaux élargis durant la même période, qu'il s'agisse de la famille souche (un héritier est choisi parmi les enfants mariés auxquels on lègue une dot) ou de la famille patriarcale, aussi appelée « famille élargie » (les fils se marient et vivent avec leurs femmes et leurs enfants dans le foyer, régi sous l'autorité unique du père, et les filles y vivent jusqu'à leur mariage).

Quant à la famille nucléaire ou conjugale, les...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.