Management stratégique de l'information

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Management stratégique de l'information

Trouvez la bonne information et sachez l'exploiter !

Nous sommes désolés, mais ce produit n'est plus en vente, si vous êtes intéressé par cette thématique, contactez-nous

Acquérir l'information auprès des organismes publics et des prestataires privés

I - Contexte

Information professionnelle

Elle est constituée essentiellement de données vérifiées, actualisées et à valeur ajoutée. Ces données peuvent émaner de producteurs publics ou privés, personnes physiques ou morales, et provenir de tous pays. Le cercle restreint des producteurs et diffuseurs classiques d'informations sous forme structurée, et souvent payantes, s'est élargi à de multiples acteurs dont la production de contenus est accessible via le Web. Ce chapitre présente un panorama des différents acteurs et contenus dans ce domaine :

  • Les producteurs et publics de l'information professionnelle.

  • Adéquation des sources aux différents types de veille.

  • Caractéristiques de l'information professionnelle.

II - Repères

A - Étape 1 : Les producteurs et publics de l'information professionnelle

Emergence de nouvelles pratiques

En l'espace d'une cinquantaine d'années, nous sommes passés d'une information rare, parfois onéreuse et aux sources bien identifiées, à une information surabondante et protéiforme, mais très dispersée et guère structurée ni organisée, avec une multiplicité de sources et d'accès. Ce foisonnement d'informations peut avoir tendance à occulter des gisements d'informations structurés et à valeur ajoutée produites et mises en forme par des professionnels.

Les producteurs d'information professionnelle peuvent être :

  • des individus : journalistes, experts, enseignants, chercheurs, etc. ;

  • des organismes de nature privée : groupes de presse, éditeurs de revues professionnelles et académiques, fournisseurs de bases de données économiques, juridiques ou scientifiques, associations et syndicats professionnels, agences de presse, agrégateurs d'actualité, etc. ;

  • des organismes publics et institutionnels, des services de l'État ou des collectivités : ministères, collectivités locales, organismes statistiques, chambres de commerce, organismes de normalisation ou de propriété intellectuelle, centres de recherche, pôles de compétitivité, etc.

Le GFII (Groupement français de l'industrie de l'information) regroupe un grand nombre de ces producteurs publics, para-publics ou privés.

Selon l'EURIPA (European Information Providers Association) : l'industrie de l'information recouvre « la production des bases et banques de données ou de leurs systèmes, la gestion des services d'information informatisés, la préparation, production, stockage et diffusion des produits d'information électronique, mis ou destinés à être mis dans un avenir proche, à la disposition du public ».

D'après...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.