Faire une recherche dans cette publication :

Rôle de l’ANESM

Remarque préalable : dans ce chapitre, nous avons fait le choix de ne pas présenter l’institution ANESM mais uniquement ses principales missions et ses apports pour faire avancer l’évaluation dans les établissements. Le site Internet de l’ANESM ou l’ouvrage Démarche qualité et évaluation (Éd. Weka) vous apporteront plus d’informations précises sur le fonctionnement de cette institution, en particulier sa composition, ses moyens de fonctionnement et les défis auxquels elle doit faire face.

I - Les principales missions de l’ANESM

Dynamiser la culture de l’évaluation

Une des principales missions de l’ANESM est sans aucun doute de dynamiser une culture de l’évaluation dans les établissements et services sociaux et médico-sociaux, mission difficile quand on connaît les résistances du secteur social et médico-social à l’évaluation, surtout lorsque les évaluations ne sont en fait que des moyens de chercher à réaliser des économies budgétaires et non pas d’améliorer la qualité des réponses apportées aux usagers dans toutes ses dimensions.

À noter

Dans le guide sur l’évaluation interne, il est écrit : « Il s’agit de formuler un questionnement adapté à son actualité (actualité de l’établissement) et d’inscrire culturellement la démarche évaluative dans les activités quotidiennes. »

Harmoniser les pratiques

Il est indéniable qu’un des objectifs de l’ANESM est de contribuer à tendre vers une harmonisation des pratiques dans le secteur social et médico-social. À travers différents documents institutionnels, les établissements ne peuvent que constater cette tendance à l’exigence de normalisation rampante. Sans tomber dans la caricature de normalisation, l’ANESM souhaite contribuer au développement de pratiques partagées en particulier lorsqu’elles sont bien adaptées aux besoins des usagers et respectent quelques principes fondamentaux comme, par exemple, la bientraitance vis-à-vis des résidents des établissements.

Valider les référentiels existants

Mission importante puisque les référentiels sont indispensables à la réalisation des évaluations. Sur ce point, la mission de l’ANESM semble peu visible ou tout au moins plus complexe.

Habiliter les organismes extérieurs pour l’évaluation externe

La première liste des organismes agréés est parue le 10 juin 2009. 113 demandes sur 430 ont été validées par l’ANESM.

...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.