Tri et valorisation des biodéchets : les solutions possibles

Partagez sur

Développement durable
Intercommunalités de France UGAP En partenariat avec

Une web-conférence interactive pour aider et accompagner les collectivités à répondre aux enjeux environnementaux du tri à la source des biodéchets.

Depuis le 1er janvier 2024, les collectivités doivent proposer à tous les Français des solutions pour trier leurs biodéchets (préparations et restes de repas, déchets verts). Mais selon l’Ademe, aujourd’hui, à peine un tiers des Français sont desservis par une telle solution. Mise en œuvre difficile et réglementation complexe (loi TEPCV et loi AGEC) expliquent que beaucoup d’intercommunalités, responsables de la gestion des déchets, ne sont pas encore prêtes.

Le tri à la source des biodéchets vise à les valoriser sous forme de compost ou de biogaz. Un défi énorme sachant que les déchets organiques représentent encore un tiers des ordures ménagères résiduelles, soit en moyenne 83 kg par an et par habitant. Chaque année, 5,5 millions de tonnes finissent encore brûlés dans un incinérateur ou enfouis.
Malgré le retard pris, mieux vaut prendre le temps nécessaire pour bien faire et adapter le dispositif si besoin. Autre question importante : la pédagogie à mettre en place et à réussir auprès des usagers.

Les enjeux environnementaux du tri à la source des biodéchets sont considérables : éviter les pollutions diffuses et les émissions de gaz à effets de serre liées à l’incinération et à la mise en décharge ; fertiliser les sols avec du compost en substitution des engrais chimiques ; produire du biogaz (méthanisation) injecté dans les réseaux de gaz et de chaleur urbains ou servant de carburant aux transports collectifs…

Public visé

  • DGS, DGST, Directeurs service environnement, Directeurs du service déchets, élus (communaux et intercommunaux)

Programme & objectifs

  • Trois mois après la mise en place du tri, où en est-on ?
  • Retour d’expérience des collectivités qui se sont déjà lancées.
  • Comment aider et accompagner les collectivités face à leurs questionnements ?
  • Des solutions différentes selon les spécificités territoriales, notamment le type d’habitat.
  • Une politique publique de transition écologique et un enjeu de RSE pour la collectivité.
  • Quels types de technique, de tri et de comportements choisir ?
  • Pourquoi faut-il valoriser les biodéchets ?
  • Quelles sont les différentes filières existantes ?
  • Quels financements, variables selon les solutions retenues ?

Les intervenants

Odile Bégorre-Maire

Odile Bégorre-Maire

Membre du bureau d’Intercommunalités de France, Vice-présidente déléguée aux innovations territoriale et environnementale, aux transitions et mutations de la communauté de communes du Bassin de Pompey

Edwige Renouard

Référente UGAP de la solution de gestion des déchets
Jean-David Cadet

Jean-David Cadet

Responsable du Service collecte & nettoiement, Montpellier Méditerranée Métropole, membre du bureau national de l’AITF et 1er Vice-président section AITF Languedoc-Roussillon

Mouloud Medjkoune

Directeur commercial Sulo France

Philippe Pottiée-Sperry

Journaliste Secteur public local

LES PARTENAIRES

UGAP

Première centrale d’achat public en France, l'UGAP agit pour la commande publique. Depuis plus de 50 ans, elle accompagne les acteurs publics à faire le choix de l’achat juste au service d’une économie compétitive et durable. Ses clients sont les collectivités territoriales, les services de l'État, les hôpitaux et le secteur social. Acteur de mise en œuvre des politiques d’achat responsable, l’UGAP se distingue par son engagement RSE objectif et mesurable. La centrale d’achat public est labellisée « Relations Fournisseurs et Achats Responsables ». Pour en savoir plus : https://www.ugap.fr.

Intercommunalités de France

Intercommunalités de France est la fédération nationale des élus de l'intercommunalité rassemblant près de 1 000 intercommunalités. Depuis sa fondation en 1989, Intercommunalités de France représente l’intercommunalité à fiscalité propre au plan national auprès des pouvoirs publics nationaux, participe aux débats sur les évolutions de notre organisation territoriale et des politiques publiques décentralisées, développe une expertise spécifique au service de ses adhérents. Pour en savoir plus : https://www.intercommunalites.fr.

AITF

L'Association des ingénieur.e.s et ingénieur.e.s en chef territoriaux de France, forte de plus de 3 600 membres, représente le plus grand réseau d'échanges et de capitalisation d'expériences au service de 'aménagement et du développement territorial. Implantée dans chaque région, l'AITF joue un rôle essentiel de prescripteur en matière d'études et de recherches grâce notamment à l'expertise de ses 20 groupes de travail. Pour en savoir plus : https://www.aitf.fr/.