X

Guide pratique de la médecine du travail

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Guide pratique de la médecine du travail

La référence de la santé au travail pour une prévention et un suivi plus efficace

Nous vous recommandons

Santé et sécurité au travail

Santé et sécurité au travail

Faire une recherche dans cette publication :

La médecine du travail du personnel navigant

Le personnel navigant (aéronautique civile) est exposé à des risques santé au travail très particuliers, spécifiques. Outre l'environnement de travail « en vol », les salariés sont confrontés à des environnements géographiques très variés avec leur cortège de pathologies exotiques.

Quels sont ces risques particuliers et quelle est la nature du suivi spécifique de la part des services de santé au travail ?

Remarque

Les chiffres entre crochets renvoient à la bibliographie en fin de chapitre (cf. point V).

I - Données générales

Population salariée

On estime la population salariée de personnels navigants à près de 30 000 personnes en France, dont 20 000 personnels navigants commerciaux (PNC) que sont les hôtesses et stewards, et 9 500 personnels navigants techniques (PNT) que sont les commandants de bord et les officiers pilotes de ligne [1].

La seule compagnie Air France salarie près de deux tiers des personnels navigants français, avec ses 15 000 PNC et 4 000 PNT en janvier 2014.

Cette population stable, voire en légère décroissance depuis une dizaine d'années, est marquée par un fort déséquilibre de la répartition femme-homme, avec 60 % de femmes dans les métiers de PNC et 6 % dans les métiers de PNT [2].

L'âge moyen est en progression régulière depuis 2007, de 40 ans pour le PNC et de 44 ans pour le PNT fin 2012 (les chiffres sont un peu plus élevés pour Air France : respectivement 42 ans pour le PNC et 45 ans pour le PNT).

II - Principaux métiers des personnels navigants

Personnels navigants techniques

Cette dénomination générale regroupe les métiers de pilotes d'aéronefs, qui comprennent :

  • Les commandants de bord : classiquement assis en « place gauche », le commandant de bord est responsable du vol et a autorité sur toutes les personnes embarquées. Il prend toutes les décisions nécessaires concernant la mission vol, dans un souci prioritaire de sécurité et de sûreté, et assume cette responsabilité par délégation du directeur général.

  • Les officiers pilotes de ligne : assis en « place droite », ils secondent le commandant de bord dans l'ensemble de ses fonctions.

  • Les commandants de bord instructeurs, en charge des contrôles des compétences techniques des pilotes.

  • Les pilotes d'essai, en charge de la réception et des tests des nouveaux modèles d'avion chez les constructeurs aéronautiques.

  • Les...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.

l'essayer, c'est l'adopter

Médecine du travail

La référence de la santé au travail pour une prévention et un suivi plus efficace


Essai 5 jours