Achats, logistique et fonctions support à l'hôpital

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Achats, logistique et fonctions support à l'hôpital

Renforcez la performance de vos achats et optimisez la gestion de la logistique de votre établissement


 

Nous sommes désolés, mais ce produit n'est plus en vente, si vous êtes intéressé par cette thématique, contactez-nous

Cohérence entre niveau de confort et politique hôtelière

Les orientations définies dans la phase de formalisation de la politique hôtelière servent à orienter les décisions et les actions. On doit donc retrouver une grande cohérence entre ce qui a été choisi, entre plusieurs options, dans la politique hôtelière.

Les orientations définies dans la phase de formalisation de la politique hôtelière servent à orienter les décisions et les actions. On doit donc retrouver une grande cohérence entre ce qui a été choisi, entre plusieurs options, dans la politique hôtelière et ce qui est mis en œuvre opérationnellement (cf. Chap. 3/2 ).

Installations adaptées à la prise en charge hospitalière et à la politique hôtelière

L’usager d’un établissement de santé (qu’il soit visiteur, accompagnant, consultant ou patient hospitalisé) va passer le plus clair de son temps dans les zones publiques et les services de soins. Il convient donc que la politique hôtelière s’attache en toute priorité à « faire bouger les lignes » sur ce point, qui est primordial pour la perception de confort (voire d’image de marque non médicale), en veillant à intégrer toutes les spécificités nécessaires à la prise en charge hospitalière :

  • locaux publics et circulations (horizontales et verticales) ;

  • zones d’hébergement des services de soins ;

  • consultations (salle d’attente, cabine de déshabillage) ;

  • lieux de vie pour les patients, les familles, le public ;

  • zones tertiaires (administrative, logistique, technique) ;

  • espaces verts, promenade, voies de circulation, parkings.

Hébergements confortables respectant l’intimité

Nous avons déjà évoqué que le « lit » est une ressource stratégique (que cela soit sous un angle médical ou sous un angle hôtelier). De nombreux patients ne peuvent pas quitter leur chambre durant tout le séjour. Ces deux raisons, s’il n’y avait qu’elles, plaident pour une conception, une habitabilité, une modularité, une luminosité ainsi qu’un niveau de confort élevé :

  • veiller au respect de l’intimité, notamment dans les chambres à deux lits et les locaux communs ;

  • veiller aux possibilités d’adaptation : il faut que la chambre puisse s’adapter à une mobilité réduite interventionnelle, au handicap, à la présence d’un accompagnant,...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.