« Globalement, les fonctionnaires sont sous-payés par rapport à ce qu’ils valent »

Rémunération

Suite et fin de notre entretien avec Maître Marie-Pierre Chanlair, avocate en droit public et formatrice chez Weka, pour une présentation de la formation Initiation au statut de la fonction publique territoriale (3/3).

Maître, de quoi traite cette formation ?

Au départ, comme son nom l’indique, c’est une initiation aux RH publiques, aux possibilités de management qu’offre le droit de la fonction publique, qui peut déboucher ensuite sur des formations plus précises. Mais c’est une formation nouvelle et la première fois qu’elle a été donnée, en avril dernier, le niveau était tellement haut qu’il a fallu dépasser la simple initiation. Il s’agissait de gens qui connaissaient déjà les bases, mais ne les avaient pas comprises. Les questions posées étaient celles de personnes très au courant. C’est une formation qui redonne le pouvoir aux DRH. Elle rappelle l’outil formidable que peut être la gestion des RH publiques. Pour une collectivité, il faut savoir exploiter au moins aussi intelligemment les moyens humains que les ressources financières.

Quel est le profil des participants ?

Lors de la première et dernière session en date, c’était une salariée du privé qui était le plus au courant du droit de la fonction publique, car accoutumée à gérer un logiciel d’exploitation des données de gestion de carrières dans la FPT dans son travail. A côté de ça, nous avions une élue locale, juriste du droit du travail, et donc experte des RH privées, mais du coup polluée dans son appréciation du droit de la fonction publique. Elle était incroyablement surprise par les possibilités offertes par celui-ci. Elue déléguée à la gestion du personnel, elle était auparavant dans le vide, ne gérant pas celui-ci avec les bases élémentaires. Les profils sont donc variés. Tous les DRH devraient faire une telle formation, et les élus encore plus !

Comment s’articule la formation ?

Sur deux jours, on présente en long, en large et en travers la gestion des RH publiques. A ma grande surprise, lors de la première session, des points très pointus ont été abordés par les participants. L’objectif reste de donner une vision d’ensemble de tous les outils, de voir l’intérêt d’un outil, de le replacer dans son contexte général, pour comprendre l’utilité de certains leviers. C’est une formation interactive, sans powerpoint, avec simplement un récapitulatif sur support écrit. On y retravaille le processus intellectuel, de façon à ce que chacun en sorte avec ses propres conclusions, s’approprie les outils. C’est l’opposé d’un cours magistral, même s’il faut bien se réapproprier les textes, les codes, sur lesquels on est bien obligés de travailler. Basée sur l’échange, la formation est très conviviale. Et à la fin, chacun repart avec quelque chose de différent, en comprenant mieux la complexité du système !

A lire :

« Le droit de la fonction publique est un outil formidable pour rendre celle-ci efficace, et pour économiser des fonds publics »

« Appliquer le droit du travail dans les collectivités signifierait une inflation terrible de la masse salariale »

Posté le 18/07/11 par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum