Direction et gestion d'un établissement pour personnes âgées

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Direction et gestion d'un établissement pour personnes âgées

Les outils réglementaires et pratiques pour assurer une prise en charge individualisée de qualité des personnes âgées et des familles.

Nous vous recommandons

Accueil des personnes agées en établissement

Accueil des personnes agées en établissement

La phase de programmation

La phase de programmation de travaux dans un établissement social et médico-social se décompose en deux étapes successives : le plan directeur et le programme technique détaillé (PTD). Découvrez les différentes phases du plan directeur et la place privilégiée qu’occupe le PTD dans l’élaboration de la commande de travaux à l’équipe de maîtrise d’œuvre.

Une annexe fournit des définitions des surfaces : surface utile, surface dans œuvre…

Elle se décompose en deux étapes successives : le plan directeur et le programme technique détaillé.

I - Le plan directeur

Les différentes phases du plan directeur

À partir des objectifs du maître d'ouvrage, clairement énoncés dans le projet d'établissement, l'assistant à la maîtrise d'ouvrage (AMO) rédige un plan directeur immobilier. Il présente pour cela une méthodologie assortie d'un calendrier, approuvée par le maître d'ouvrage. Le calendrier précise les échéances de réalisation des différentes phases d'élaboration du plan directeur.

  1. Choix des acteurs (qui va travailler avec l'AMO ?) : Cette phase dépend de la volonté du maître d'ouvrage d'associer ses collaborateurs et les utilisateurs du futur ouvrage à l'élaboration du projet architectural. En général, il est préférable de mettre en place un comité de pilotage composé du maître d'ouvrage, de ses collaborateurs intéressés par le projet et d'un échantillon représentatif des utilisateurs. Ce comité valide les propositions de l'AMO.

  2. État des lieux de l'existant : Il est établi par l'AMO à partir d'une visite approfondie du site (terrains, bâtiments et équipements existants) et de sa rencontre avec les utilisateurs de l'ouvrage. Il est fonctionnel et technique. Il met en évidence les points positifs du site ainsi que ses dysfonctionnements. Présenté en comité de pilotage, l'état des lieux fait l'objet d'une validation.

  3. Étude des potentialités du site : À partir des éléments du projet d'établissement et sur la base de l'état des lieux réalisé, cette étape permet de répondre objectivement à des questions essentielles pour la suite du projet, par exemple : Où et comment peut-on construire compte tenu de l'étendue du patrimoine foncier et de sa situation au regard du plan local d'urbanisme (PLU) ? Comment restructurer des bâtiments existants ? Quels bâtiments et équipements sont à conserver ou à démolir ? Cette phase relève de la responsabilité de l'AMO.

  4. Choix...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.