Débrayage à l’hôpital d’Etampes, 6 mois après sa fusion avec Dourdan

Santé

Une centaine de salariés du centre hospitalier Sud-Essonne, qui regroupe les hôpitaux d’Etampes et Dourdan (Essonne) depuis le 1er janvier 2011, ont débrayé ce jeudi pendant une heure à l’appel de la CGT, pour exiger des garanties à la suite de cette fusion.

Les résultats sont éloignés des promesses, ont estimé les manifestants. « On supprime des contrats. Nous n’aurons pas de moyens supplémentaires de l’ARS alors qu’on nous les avait promis avec la fusion », a expliqué à l’AFP Catherine Lubin, secrétaire adjointe de la CGT du Centre hospitalier Sud-Essonne. Dans un tract, le syndicat a également dénoncé un « recul sur la qualité des soins » et une « dégradation de la prise en charge des patients et des résidents » : « Tous les directeurs ne s’intéressent plus qu’aux finances, au détriment des patients. » La réunion du comité de surveillance du centre hospitalier, qui devait avoir lieu jeudi, a été reportée au 30 mai, a précisé le député-maire (UMP) d’Etampes et président de ce conseil, Franck Marlin. Elle se tiendra après un rendez-vous avec le directeur de l’ARS Ile-de-France Claude Evin, prévu le 26 mai, et dont il « attend des réponses précises ». « La fusion, c’est pas comme ça qu’on nous l’a annoncée, pas comme ça qu’on nous l’a présentée », a indiqué Franck Marlin. La direction de l’établissement n’était pas joignable jeudi en fin d’après-midi.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum