Direction et Gestion d'un établissement social et médico-social

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Direction et Gestion d'un établissement social et médico-social

Assurer une prise en charge individualisée de qualité des enfants ou des handicapés.

Nous vous recommandons

Accueil des personnes âgées en établissement

Accueil des personnes âgées en établissement

La situation financière : approche statique, le bilan financier

Une première méthodologie d'analyse financière prend appui sur une situation à un moment donné, le plus souvent à la date de clôture d'un exercice. Le bilan comptable retravaillé sous une forme financière – sans en modifier les grandes valeurs – permet d'exprimer les premières appréciations sur la situation financière de l'établissement.

Pourquoi un bilan financier ?

La détermination de la situation financière de l'établissement ne peut être déduite de la simple analyse du bilan comptable. La construction d'un bilan financier est donc indispensable pour opérer les reclassements, les retraitements, les regroupements nécessaires au calcul du fonds de roulement, du besoin en fonds de roulement et de la trésorerie. C'est une conversion du bilan comptable pour mettre en exergue les trois concepts de fonds de roulement, de besoin en fonds de roulement et de trésorerie.

Ainsi, le tableau du bilan financier comporte deux colonnes, une consacrée aux biens (emplois) et une autre aux financements (ressources). Les valeurs seront données pour les trois dernières années.

I - Les emplois du bilan financier

Le bilan financier distingue pour les emplois :

  • les biens stables issus du cycle d'investissement ;

  • les biens circulants issus du cycle d'exploitation ;

  • les liquidités.

Les biens stables

Ce sont des immeubles et agencements, des matériels, des mobiliers… Ils sont destinés à servir durablement. Ces biens à financer sont nettement individualisés, leur coût de revient est connu, leur temps d'emploi aussi, de sorte que mettre en place le financement adéquat en valeur et durée n'est pas techniquement difficile.

Ils comprennent :

  • les immobilisations corporelles, incorporelles et financières, qui sont inscrites à leur valeur brute au bilan financier ;

  • les charges à étaler sur plusieurs exercices figurant parmi les comptes de régularisation ;

  • toutes les créances immobilisées par la volonté de l'établissement ou du fait des redevables.

Les biens circulants (emplois d'exploitation)

Ils sont constitués essentiellement par les stocks et les créances sur usagers ou organismes payeurs, qui, sauf exception, sont détenus moins d'un an. Ces biens, par leurs mouvements quotidiens d'entrée et de sortie, sont difficilement évaluables en permanence. L'établissement ne peut pas connaître de manière absolue le montant des créances qu'il devra financer à court ou moyen terme. Les stocks et les créances sont à inscrire en valeur brute. Dans le cas où une provision pour dépréciation aurait été constituée, elle doit être reclassée en financement (ressources).

Les liquidités

Ce...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.

l'essayer, c'est l'adopter

Établissement social et médico-social

Assurer une prise en charge individualisée de qualité des enfants ou des handicapés.


Essai 5 jours