Interventions et aides sociales

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Interventions et aides sociales

Maîtriser l'ensemble des dispositifs de l'action sociale : logement, santé, revenus, emploi, insertion professionnelle...

Nous vous recommandons

Interventions sociales et médico-sociales à domicile

Interventions sociales et médico-sociales à domicile

Les prestations familiales

En France, l’aide à la famille se caractérise par un nombre important de prestations sociales : les allocations familiales, le complément familial, l’allocation forfaitaire pour familles nombreuses, l’allocation de soutien familial, l’allocation journalière de présence parentale.

Quelles sont les conditions d’attribution de ces prestations ? Pour quelle durée et quel montant ? Le cumul avec d’autres prestations sociales est-il possible ?

Catégories de prestations

En France, l’aide à la famille se caractérise par un nombre important de prestations. Dans le rapport enfant/famille, celles-ci peuvent se regrouper en grandes catégories :

  • autour de la naissance, de l’adoption et de la garde du jeune enfant : ce sont notamment toutes les allocations évoquées dans les chapitres précédents, telles la prestation d’accueil du jeune enfant, l’aide à la famille pour l’emploi d’une assistante maternelle, l’allocation de garde d’enfant à domicile, l’allocation parentale d’éducation, l’allocation pour jeune enfant, l’allocation d’adoption ;

  • autour de l’enfant : ce sont les allocations familiales, le complément familial, l’allocation journalière de présence parentale, l’allocation de rentrée scolaire ;

  • autour du parent isolé : ce sont l’allocation de parent isolé et l’allocation de soutien familial ;

  • autour de l’enfant handicapé : il s’agit de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé.

Notion d’enfant à charge

L’enfant à charge ouvre un droit aux prestations sociales mais il n’est pas exigé de lien juridique de parenté ou d’alliance entre la personne qui en assume la charge et lui-même. Peuvent ainsi être considérés comme enfants à charge les enfants parrainés, les enfants créant une nouvelle cellule familiale au domicile des parents de l’un ou de l’autre (le conjoint, concubin ou partenaire restant lui à la charge de sa propre famille).

Par ailleurs, les enfants incarcérés en régime de semi-liberté sont considérés comme étant à charge ainsi que ceux dont l’activité procure un revenu inférieur à 55 % du SMIC calculé sur la base de 169 heures.

En revanche, les enfants non scolarisés ne sont pas considérés comme étant à charge, sauf s’ils ont l’autorisation d’être instruits dans leur famille. Il en est de même lorsque l’enfant a lui-même la qualité d’allocataire.

Résidence régulière en France

Pour bénéficier du service des prestations ou du maintien des prestations, les personnes concernées doivent résider en France,...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.