Semaine de mobilisation contre les violences faites aux femmes

Droit des femmes

À l’issue d’une semaine de mobilisation, le Comité interministériel des Droits des femmes du 30 novembre adoptera des mesures pour lutter contre les violences faites aux femmes.

En cette semaine du 25 novembre, durant laquelle se tient la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le rapport annuel de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) vient rappeler les chiffres concernant ce fléau en France. En 2010-2011, 200 000 femmes âgées de 18 à 75 ans ont été victimes de violences sexuelles hors ménage et près de 600 000 femmes ont été victimes de violences au sein même de leur ménage, qu’il s’agisse de violences sexuelles ou physiques.

Seule une femme battue sur dix ose aujourd’hui déposer plainte. Et, parmi celles poussant la porte d’un commissariat, seule la moitié porte effectivement plainte. « Pour l’autre moitié, la protection qu’apporte une procédure pénale butte encore trop souvent sur des situations inextricables : contraintes familiales, par souci de protéger les enfants, par l’absence de logement ou par peur, explique le ministère des Droits des femmes. Il est de la responsabilité du gouvernement de lever ces contraintes et de permettre aux femmes d’être protégées, soit par la voie pénale, soit par la voie civile, comme le dispositif de l’ordonnance de protection le permet désormais ».

Le ministère des Droits des femmes se mobilise tout au long de la semaine « pour que la société prenne conscience de ce fléau ». Ainsi, ce 23 novembre, il réunit les professionnels concernés par le repérage des violences, l’accueil, l’accompagnement ou la prise en charge des victimes, afin de « mieux appréhender les violences faites aux femmes, les signaux qui permettent de les détecter, les moyens de les prévenir ».

Une exposition du Salon de l’éducation sera consacrée à ce sujet. Le 25 novembre, la ministre fera plusieurs déplacements en région parisienne « pour montrer l’intérêt de l’organisation retenue dans plusieurs commissariats pour améliorer l’accompagnement social ».

À l’issue de cette semaine de mobilisation, des décisions seront prises, annonce le ministère. La lutte contre les violences faites aux femmes sera au cœur du Comité interministériel des Droits des femmes du 30 novembre. Et les contours de l’Observatoire national des violences faites aux femmes seront très prochainement dévoilés.

 

Pour aller plus loin :
 

Livre blanc

Accueillir les femmes victimes de violences

Téléchargez

Comment accueillir, orienter et/ou accompagner une femme victime de violences conjugales ?

Les modalités d’intervention diffèrent selon les types de situations. Dans tous les cas, les violences conjugales sont un délit. L’accompagnement de la victime vers un refus de cette situation, l’accès à ses droits, l’éloignement du conjoint violent nécessitent la mise en place d’un réseau de partenaires et une méthodologie d’intervention adaptée.

Pour en savoir plus téléchargez gratuitement la fiche « Accueillir les femmes victimes de violences ».

Cet extrait du service documentaire Guide Pratique de l’insertion vous est offert par les Éditions Weka.

 

 

Découvrez L’insertion en pratique, un service documentaire des Éditions Weka conçu pour construire et suivre un parcours d’insertion, accéder à un logement, rechercher un emploi pérenne, se former, se faire soigner, obtenir un microcrédit social… Autant de situations qui nécessitent des réponses précises pour satisfaire aux attentes des personnes en insertion.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum