Un livret d’information sur les violences conjugales

Droit des femmes

Le ministère des Droits des femmes publie une fiche présentant les principales informations à communiquer aux victimes de violences conjugales.

« Les victimes de violences craignent le plus souvent de s’exprimer. Paralysées par la peur, une forte dévalorisation d’elles-mêmes, l’isolement et la honte, elles ne parviennent plus à sortir du cycle des violences », explique le ministère des Droits des femmes. Celui-ci vient donc de réaliser une fiche qui récapitule les informations essentielles à porter à la connaissance des victimes de violences conjugales, ainsi qu’aux personnes susceptibles de les aider. « Il est essentiel de signaler ce comportement, dès les premiers faits constatés », insiste le ministère.

Le document indique qui prévenir : un travailleur social de la mairie ou du conseil général par exemple, les services de police ou de gendarmerie, des associations spécialisées de lutte contre les violences. « La non-assistance à une personne en danger est punie par la loi », rappelle le ministère. Pour les professionnels tenus au respect du secret, la loi peut autoriser sa levée sous certaines conditions. C’est en particulier le cas des médecins, qui peuvent révéler les faits portés à leur attention, avec l’accord de la victime ou lorsque celle-ci n’est pas en mesure de se protéger en raison de son âge ou de son incapacité physique ou psychique.

La fiche détaille les démarches à entreprendre par la victime : effectuer un examen médical le plus tôt possible, rassembler des témoignages, signaler les faits. Le document évoque également les suites judiciaires possibles, la situation des enfants et les aides dont peut bénéficier la victime. La dernière page fournit une liste de contacts utiles.

La fiche est disponible en ligne sur : www.stop-violences-femmes.gouv.fr

 

Pour aller plus loin :

Livre blanc

Accueillir les femmes victimes de violences

Téléchargez

Comment accueillir, orienter et/ou accompagner une femme victime de violences conjugales ?

Les modalités d’intervention diffèrent selon les types de situations. Dans tous les cas, les violences conjugales sont un délit. L’accompagnement de la victime vers un refus de cette situation, l’accès à ses droits, l’éloignement du conjoint violent nécessitent la mise en place d’un réseau de partenaires et une méthodologie d’intervention adaptée.

Pour en savoir plus téléchargez gratuitement la fiche « Accueillir les femmes victimes de violences ».

Cet extrait du service documentaire Guide Pratique de l’insertion vous est offert par les Éditions Weka.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum