12 syndicats réclament l’abandon du dispositif Éclair

Éducation

À la rentrée 2011, le programme Clair doit s’étendre au 1er degré. Intégrant les écoles, il se dénommera Éclair. Une intersyndicale entend bien freiner le processus enclenché par le ministère de l’Éducation nationale. Pour cela, elle a lancé le 20 mai 2011 une pétition intitulée « Non aux Éclair, oui à une vraie éducation prioritaire ».

Les signataires de cette pétition stigmatisent le manque de transparence et d’équité, pour les personnels, qui entoure le dispositif Éclair (« Écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite »). Selon eux, une telle situation est tout à la fois dommageable pour les élèves concernés et les personnels. Ils craignent particulièrement le rôle central voire omnipotent du chef d’établissement dans les procédures de gestion des ressources humaines. Même critique concernant les règles de mutation qui deviendraient spécifiques. Enfin, l’intersyndicale estime que « ce dispositif, en particulier par la création de « préfets des études » à la fois responsables pédagogiques, éducatifs et membres de la direction, est marqué par une confusion inacceptable des missions des enseignants, CPE et COPsy ».

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum