Absentéisme scolaire : Pau-Langevin favorable à l’abrogation de la loi Ciotti

Éducation

La ministre déléguée à la Réussite éducative, George Pau-Langevin, s’est déclarée vendredi sur RMC favorable à l’abrogation du dispositif sanctionnant une famille pour l’absentéisme scolaire de son enfant.

« Nous estimons que cette loi n’a rien réglé », a expliqué la ministre. « Dire simplement, c’est la faute des parents et on doit leur supprimer les allocations familiales, c’est une décision qui est simpliste et qui a été appliquée un nombre de fois tout à fait ridicule », a-t-elle estimé. « Cette loi a un discours punitif à l’encontre des parents. Or la plupart des parents sont angoissés de voir réussir leurs enfants. Par conséquent, ce n’est pas en leur disant qu’ils sont de mauvais parents et en leur supprimant les allocations familiales qu’on règle le problème », a ajouté Mme Pau-Langevin.

Selon la ministre, « quand un parent commence à être dépassé par une situation, il faut l’épauler ». La ministre a expliqué qu’une proposition de loi déposée au Sénat sur une initiative parlementaire « sera évoquée le 25 octobre ». « Nous sommes en train de l’examiner », a assuré la ministre. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait annoncé en mai que ce dispositif, dont François Hollande avait promis la suppression, serait « évalué » et « remplacé » si son « efficacité est faible ».

Mis en place en janvier 2011, le dispositif prévoit en cas d’absentéisme trop fréquent et non justifié, après une convocation des parents et un avertissement prononcé par l’inspecteur d’académie, que l’inspection d’académie peut exiger de la CAF la suspension partielle des allocations. Entre mars 2011 et mars 2012, 472 familles au total ont été sanctionnées pour l’absentéisme scolaire répété de leur enfant et privées partiellement d’allocations familiales, selon un bilan d’étape de la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf).

Pendant la campagne présidentielle, M. Hollande avait indiqué qu’il supprimerait ce dispositif. « Ce mécanisme n’a aucun effet, donc il sera supprimé parce que je préfère en mettre un autre », avait-il affirmé.

Pour en savoir plus :

Découvrez Pratiques du Conseiller principal d’éducation, un service documentaire des Éditions Weka conçu pour vous, conseillers principaux d’éducation et responsables de la vie scolaire. Il vous accompagnera dans tous les aspects de votre fonction :

  • Perfectionner le pilotage du service de la vie scolaire.
  • Stimuler l’éducation à la citoyenneté et les animations socio-éducatives.
  • Donner des perspectives ambitieuses et adaptées à chaque élève.
  • Faire appliquer la règlementation et attribuer des sanctions disciplinaires.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum