Bac : les détecteurs de téléphones portables interrogent

Éducation

À l’heure où débutent les épreuves du baccalauréat 2012 en métropole, le SNPDEN-Unsa émet de fortes réserves sur l’annonce du déploiement de détecteurs de téléphones portables dans les centres d’examens.

Le syndicat dénonce « un climat de précipitation » dans ce déploiement. À l’appui de cette affirmation, une enquête qu’il a menée auprès de 2 000 personnels de direction concernés directement par cette mesure. Or il semble qu’aucun de ces chefs d’établissement n’ait été informé de cela, selon les informations du SNPDEN, le vendredi 15 juin. Pour autant, le syndicat ne récuse pas le dispositif estimant que c’est « une piste à explorer ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum