Contraception d’urgence : l’École peut mieux faire !

Éducation

Dans un rapport d’évaluation de santé publique communiqué le 2 mai 2013, la Haute autorité de santé (HAS) établit que moins de 3 % des contraceptifs d’urgence sont délivrés en milieu scolaire.

Selon le rapport de la Haute autorité de santé, environ 11 700 demandes et délivrances de contraception d’urgence en milieu scolaire ont été enregistrées en 2009-2010. En France, à l’école, seuls les infirmiers et médecins scolaires sont autorisés à y procéder.

La HAS juge la législation de délivrance de la contraception d’urgence en milieu scolaire « restrictive ». Elle plaide notamment pour une « meilleure information […] par l’éducation à la sexualité en milieu scolaire ».

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum