Le débat sur l’absentéisme scolaire est relancé

Éducation

Le ministre de l’Éducation nationale s’est prononcé en faveur de la proposition du député Éric Ciotti qui souhaite simplifier une disposition permettant de supprimer les allocations familiales en cas d’absences répétées d’un élève au collège ou au lycée.

L’absentéisme scolaire (quatre demi-journées d’absences injustifiées par mois) frappe 2,4 % des collégiens et 4,6 % des lycéens, et grimpe jusqu’à 5 % dans les établissements classés en ZEP voire à 30 % dans certains lycées professionnels.

Force est de reconnaître que les dispositifs existants, notamment ceux découlant de la loi n° 2006-396 du 31 mars 2006, sont peu efficaces. En effet, le contrat de responsabilité parentale (CRP) entre les parents et les départements prévoyant, en cas de non-respect, une suspension des allocations familiales, n’a jamais vraiment été mis en œuvre.

Ce sujet suscite de vifs débats, y compris au sein de la majorité gouvernementale. Ainsi, le Haut commissaire à la Jeunesse, Martin Hirsch, est hostile à la suspension des allocations familiales et préconise, à l’inverse, de susciter davantage d’implication des familles dans la scolarité de leurs enfants.

Quant à Éric Ciotti, il déposera en février un amendement pour rendre le CRP obligatoire.

Texte de référence :

Loi n° 2006-396 du 31 mars 2006 pour l’égalité des chances

Pour en savoir plus :

Dossier sur la prévention du décrochage scolaire sur Éduscol : http://eduscol.education.fr/cid47602/accueil.html

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum