Handicap : le discours officiel

Éducation

Le 17 octobre 2011, à l’occasion de la journée de séminaire national annuel des inspecteurs de l’Education nationale chargés de l’adaptation scolaire et de la scolarisation des élèves handicapés à Paris, le ministère a fait le point sur les moyens déployés mais aussi sur les perspectives concernant la scolarisation des élèves en situation de handicap. Des propositions concrètes devraient voir le jour fin décembre 2011.

Les nouveaux assistants de scolarisation 

Luc Chatel, lors du regroupement des IEN-ASH, a notamment annoncé l’état du recrutement des assistants de scolarisation des élèves handicapés. Promis le 8 juin par Nicolas Sarkozy, lors de la Conférence nationale sur le handicap, les 2 000 assistants de scolarisation à la rentrée 2011 ne sont pas présents sur le terrain.

En fait, 68 % d’entre-eux ont été recrutés depuis le 29 septembre. Il reste encore du chemin à faire d’autant que le président de la République avait alors annoncé que 2 300 supplémentaires seraient engagés à la rentrée scolaire 2012. Luc Chatel se veut rassurant cependant : « Bien sûr, notre priorité consiste à couvrir 100 % des prescriptions des Maisons départementales du handicap (MDPH) (…) la mobilisation a été porteuse. » L’avantage néanmoins réside dans leur statut ; en effet, les contrats de ces nouveaux assistants de scolarisation sont moins précaires que ceux des assistants existants jusqu’alors, à savoir les contrats aidés.

Les moyens financiers

Luc Chatel se targue de mettre des moyens « considérables » dans la scolarisation des enfants handicapés. Preuve à l’appui : un budget en hausse de 13 % en 2011. Il annonce même une nouvelle hausse pour 2012 de l’ordre de 30 %.

Du côté de l’accompagnement des élèves handicapés, le directeur de la Dgesco a fait remarquer  que les dépenses relatives à la rémunération des assistants d’éducation et des AVS-i sont passées de 160 à 242 millions d’euros, entre 2005 et 2010. Pour accueillir les 214 600 jeunes en situation de handicap (131 000 dans le premier degré et 83 000 dans le second degré), 23 241 équivalents temps plein sont mobilisés. Ainsi, le nombre d’enseignants référents a progressé de 14,8 % (1 394 ETP) et celui des conseillers pédagogiques ASH de 14,2 % (185 ETP).

Des propositions à venir ?

Le ministère annonce qu’il traitera, en 2011, « l’attribution des AVS, la mise en place des 2 000 assistants d’éducation supplémentaires et la coopération avec le secteur médico-social ». Il a ainsi commencé à se disposer en réunissant les associations sur la problématique des AVS le 30 septembre. Deux autres rencontres poursuivront ce premier échange, les 2 octobre et 28 novembre. Des propositions concrètes devraient être faites le 21 décembre à l’occasion de l’assemblée plénière du CNCPH. Le ministère indique que l’objectif est bien « que tout soit opérationnel à la rentrée 2012 ».

Sur un autre sujet, celui de la formation des enseignants, le ministère est en train de mettre au point « un module d’urgence » censé répondre rapidement aux questions concrètes. Par rapport au livret personnel de compétences, il y aura là aussi des inflexions car le ministère reconnaît qu’il ne permet pas d’évaluer l’ensemble des élèves handicapés : « L’objectif est de faire des aménagements sur un certain nombre de troubles d’ici la fin de l’année. »

Enfin, le ministère poursuivra le développement des Pass. « L’idée est que les familles puissent choisir entre un manuel classique et un manuel adapté sans courir à l’autre bout du territoire pour en trouver un », précise le ministère.
 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum