Journée de mobilisation contre le budget

Éducation

Le collectif « Un pays, une école, notre avenir », regroupant les principaux acteurs du monde éducatif (syndicats enseignants et de jeunesse, parents d’élèves, associations complémentaires de l’école, mouvements pédagogiques…) appelle à des actions décentralisées pour s’opposer au budget 2011, le 22 janvier, partout en France.

L’objectif du collectif « Un pays, une école, notre avenir » est d’interpeller l’opinion publique sur la « nouvelle saignée » que constitue la suppression, à nouveau, de 16 000 postes à l’Éducation nationale. Lors d’une conférence de presse organisée le 17 novembre, le collectif a annoncé avoir envoyé une lettre aux présidents des groupes parlementaires de l’Assemblée nationale et du Sénat amenés à s’exprimer, dans les semaines qui viennent, sur ce projet de budget 2011.

Au-delà des suppressions de postes (dont celle des emplois de professeurs stagiaires en 2010), le collectif pointe la baisse des crédits pédagogiques (5 à 10 %) et ceux de la formation continue (moins 7 %). Il déplore aussi l’augmentation du nombre d’heures supplémentaires, la baisse du nombre de remplaçants, la baisse des moyens accordés aux mouvements pédagogiques ou bien encore les suppressions d’emplois de personnels administratifs.

Il conclue ainsi sa lettre aux parlementaires : « Il y a urgence. Nous avons l’ambition pour notre nation de permettre pour 50 % d’une classe d’âge l’acquisition d’une licence et une qualification reconnue pour chaque jeune ce qui suppose d’atteindre 80 % d’une classe d’âge au baccalauréat. Or, une fois encore, le projet de budget de la mission présenté par le gouvernement tourne résolument le dos à ces objectifs. »

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum