Les Français désapprouvent les suppressions de postes d’enseignants

Éducation

Un sondage CSA commandité par le Snuipp-FSU révèle que l’opinion publique française perçoit négativement les suppressions de postes répétées d’enseignants malgré le discours ministériel qui tente d’en minimiser les conséquences.

Selon ce sondage publié en février, quatre Français sur cinq jugent que la politique de non-remplacement d’un enseignant sur deux partant à la retraite est « une mauvaise chose ». 82 % estiment même que la réduction du nombre de postes d’enseignants aura « un effet plutôt négatif sur la réussite des élèves dans les écoles maternelles et élémentaires » (ils étaient 68 % à penser cela dans un sondage similaire en 2008).

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum