Les programmes d’histoire-géographie seront allégés en 3e et en terminale dès cette année

Éducation

Les programmes d’histoire-géographie en 3e et en terminale seront « allégés » dès cette année, répondant à une forte demande des enseignants et des familles, a indiqué mardi le ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon.

« Il y a un débat avec l’ensemble des professeurs, qui précisément passent leur vie à dire que les programmes sont trop chargés, et les parents qui disent qu’ils sont mal faits », a-t-il dit à l’AFP lors d’un déplacement à Roubaix (Nord) portant sur les nouveaux rythmes scolaires. Des « consultations » ont eu lieu « ces dernières semaines », en particulier avec les syndicats d’enseignants, et des projets d' »allègements » seront présentés « dans quelques jours » au Conseil supérieur de l’éducation (CSE, instance consultative), a ajouté M. Peillon, confirmant des informations de presse.

Le CSE devrait se réunir le 19 septembre, selon le syndicat SE-Unsa qui rappelle qu’une pétition des professeurs d’histoire-géo avait réclamé des allègements de programme dans les classes d’examen. Ce sera donc le cas « en 3e, en terminale générale (séries littéraire et économique et sociale) et en première et terminale professionnelles ». En 3e, ce sont entre 30 et 36 heures de programme qui seront « économisées ». « Ces décisions sont prises tardivement, au moment de la rentrée, mais elles sont attendues par les professeurs et nécessaires pour la réussite des élèves », se félicite le syndicat dans un communiqué.

L’Inspection générale de l’Éducation nationale a été guidée par « plusieurs principes : alléger les programmes tout en maintenant leur cohérence, respecter l’équilibre entre l’histoire et la géographie, faire que les manuels utilisés restent en vigueur, inscrire l’amélioration des épreuves dans le cadre réglementaire actuel des examens, et permettre aux enseignants d’exercer une liberté pédagogique réelle », précise-t-il. M. Peillon, qui va installer un nouveau Conseil supérieur des programmes « d’ici à quelques semaines », a déclaré qu’il y aurait « trois ans de travail au fond pour redéfinir les programmes de l’école française, une des clés de la réussite » des élèves. Les classes de 3e et terminales ont été dotées de nouveaux manuels scolaires à la rentrée 2012 à la suite de la rénovation des programmes lancée par les précédents ministres de l’Éducation Xavier Darcos et Luc Chatel.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum