Participer à un orchestre améliore les résultats des collégiens

Éducation

L’Institut Montaigne a examiné l’impact du programme « Orchestres à l’école » auprès de 6 collèges relevant de ce dispositif (2 en milieu rural, 4 en Zep), soit un échantillon de 470 élèves. L’étude, conduite d’avril à août 2010, fait apparaître que participer à un orchestre améliore les résultats scolaires, la confiance et l’ambition des collégiens de zones défavorisées.

Le dispositif « Orchestres à l’école » a été initié en 2000. Il a pour objectif de permettre à des élèves qui n’ont jamais eu accès à la pratique instrumentale, d’apprendre à jouer d’un instrument pendant trois ans. En juillet 2010, 573 de ces orchestres fonctionnaient dans des écoles primaires et des collèges, la plupart en zone d’éducation prioritaire (Zep). L’étude met en avant les avantages de ce programme sur la réussite des élèves, du point de vue des capacités cognitives comme des capacités non cognitives :

  • la moyenne générale augmente, pendant l’année de 6e (+ 0,5 point en moyenne) ainsi qu’entre la 6e et la 3e ;
  • la note de vie scolaire entre la 6e et la 5e enregistre une hausse de 0,6 à 0,8 ;
  • une amélioration de l’attitude des élèves à l’égard de l’école, davantage d’ambition et de confiance vis-à-vis des autres élèves et des adultes.

L’étude en conclut que l’orchestre à l’école « est un moyen de réduire l’inégalité des chances parmi les enfants issus de milieux défavorisés ». En outre, elle émet l’hypothèse que l’impact observé est « d’autant plus significatif que les élèves sont jeunes ».

Pour en savoir plus :

Consulter l’étude « Première évaluation de l’impact des Orchestres à l’école (Automne 2010) » et sa synthèse sur le site de l’Institut Montaigne

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum