Réforme des rythmes scolaires : Gaudin préfère un « projet de soutien scolaire »

Éducation

Le sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin (UMP), hostile de longue date à la réforme des rythmes scolaires mise en place par le gouvernement, s’est déclaré en revanche vendredi favorable à un « projet de soutien scolaire ».

Cet article fait partie du dossier :

Éducation RYTHMES SCOLAIRES : UNE EXPÉRIMENTATION À PÉRENNISER Voir le dossier

« Le maire a proposé la mise en place d’un projet de soutien scolaire (…) visant à accompagner la réussite des élèves et pouvant s’inscrire dans les plages horaires existantes », a indiqué la ville de Marseille dans un communiqué. La proposition du maire, non détaillée mais déjà évoquée lors de débats municipaux, fait suite à une réunion avec le préfet de région Michel Cadot, la préfète déléguée à l’égalité des chances Marie Lajus et le recteur de l’Académie d’Aix-Marseille Ali Saïb sur la question des rythmes scolaires. L’adjointe aux écoles maternelles et élémentaires Danielle Casanova, présente à cette réunion, n’était pas joignable pour préciser les modalités de ce projet.

La ville de Marseille a demandé le 28 avril au gouvernement un moratoire sur la réforme des rythmes scolaires, notamment en raison de ses conséquences financières. L’adjoint chargé des Finances, Roland Blum, également présent à cette réunion, a chiffré le coût de la réforme à 25 millions d’euros pour la ville, somme nécessaire pour recruter des animateurs dans les 445 écoles communales, renforcer le personnel municipal et organiser les activités, griefs de nouveau évoqués vendredi.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum