Scolarisation des enfants handicapés

Éducation

Le Centre d’analyse stratégique tente de définir des voies de réforme de la scolarisation des élèves handicapés.

Au concept d’intégration, centré sur les déficiences de l’élève, a succédé le concept d’inclusion qui guide désormais l’ensemble des dispositifs d’accueil des élèves à besoins éducatifs particuliers même si la terminologie ne recouvre pas exactement les mêmes champs en fonction des pays. C’est la déclaration de Salamanque, adoptée le 10 juin 1994 sous l’égide de l’UNESCO, qui est le texte international de référence pour la promotion de l’approche inclusive.

Si les pays de l’OCDE se sont lancés, depuis les années 1990, dans une démarche d’inclusion visant notamment la scolarisation des enfants en situation de handicap, tous ne sont pas au même niveau d’avancement. Pour tous, se posent des questions cruciales :

  • le rôle nouveau de l’enseignement spécialisé,
  • la formation des enseignants et des personnels d’accompagnement,
  • la reconnaissance statutaire des personnels d’accompagnement,
  • le rôle des enseignants dans l’évaluation des besoins et la définition de l’orientation.

Le point noir commun à tous les pays est celui de la période post obligation scolaire : en effet, on constate un fort abandon de la scolarisation au-delà de l’âge obligatoire ainsi qu’une « impréparation de la transition de l’école à l’emploi ».

Le CAS formule 4 propositions pour améliorer la scolarisation des élèves en situation de handicap en France :

  • Sur l’efficacité de la scolarisation :

– Se doter d’un système de suivi des diplômes obtenus par les élèves handicapés, des connaissances et des compétences acquises au regard du socle commun et en fonction des différents modes de scolarisation.

  • Sur les dispositifs d’accompagnement :

– Renforcer la coordination entre les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) et les établissements qui travaillent autour du projet personnalisé de scolarisation en confiant l’évaluation des besoins d’accompagnement à l’établissement, après orientation par la MDPH.
– Définir un socle d’exigences nationales sur la formation au handicap des futurs enseignants.
– Favoriser la formation continue des enseignants et inciter les établissements spécialisés à devenir des centres-ressources, ouverts également aux personnels d’accompagnement (auxiliaires de vie scolaire ou AVS) et aux familles, pour toute question pédagogique, de vie scolaire ou de soins.

Pour en savoir plus :

Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :  

Weka formation

Accès aux droits et prestations
pour les enfants en situation de handicap


Objectifs :

  • Connaître et identifier l’ensemble des acteurs, des dispositifs et des prestations
  • Comprendre et savoir se positionner dans le cadre réglementaire et institutionnel
  • Maîtriser le circuit du dossier et des différentes demandes afin d’assurer une information précise et une meilleure orientation
  • Savoir accompagner les parents, y compris dans le cadre de la conciliation et du contentieux

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum