Pratique des « nuances politiques » : mise au point de Manuel Valls

Élus

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a déclaré vendredi 28 février qu’il n’y avait « pas lieu à polémique » sur la pratique du ministère consistant à attribuer une nuance politique à tous les candidats aux municipales, répondant, arguments à l’appui, à des critiques relayées par l’Association des Maires de France (AMF).

Cet article fait partie du dossier :

ÉLECTIONS MUNICIPALES : VOS 100 PREMIERS JOURS ! Voir le dossier

Saisi par des élus de communes de moins de 3 500 habitants, confrontés pour la première fois à cet usage ancien, le président de l’AMF Jacques Pélissard avait écrit à M. Valls mercredi 26 février 2014 en faisant valoir que cette pratique « pose problème aux candidats sans étiquette ou non inscrits ». « Dans le cas d’un candidat se déclarant sans étiquette ou de candidats figurant sur une liste regroupant diverses sensibilités, aucune solution ne semble exister pour tenir compte de leur volonté », écrivait M. Pélissard, réclamant « la création d’une catégorie non inscrit ou sans étiquette afin de ne pas nier cette réalité ».

Dans sa réponse, que l’AFP a pu se procurer, Manuel Valls rappelle que « la grille des nuances utilisée par l’administration (…) intègre une nuance divers qui a vocation à rassembler toutes les listes et tous les candidats qui ne manifestent pas d’engagement politique ». « La nuance divers est la catégorie équivalente à celle des sans étiquette ou d’intérêt local », ajoute-t-il.

Le ministre rappelle aussi que, « depuis toujours, le ministère de l’Intérieur procède à l’attribution de nuances politiques aux candidats à toutes les élections ». Ce travail permet de faire apparaître, le jour du scrutin, « les tendances politiques locales et nationales et de suivre ces tendances dans le temps », précise-t-il.

Auparavant, l’attribution de nuances politiques ne concernait que les communes de 3 500 habitants et plus. Le scrutin de liste s’appliquant pour la première fois, non seulement dans ces communes mais dans toutes celles ayant 1 000 habitants au moins, l’attribution de nuances politiques concerne désormais également les communes (il y en a 6659) comptant entre 1 000 et 3 500 habitants.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Weka vous propose de participer à notre sondage :

Municipales 2014 : Quelles sont vos priorités ?

Sondage Municipales 2014 : Quelles sont vos priorités ?

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum