Le chômage bat un nouveau record

Emploi

Le nombre de demandeurs d’emploi a poursuivi sa hausse au mois de mars pour franchir la barre symbolique des 3,5 millions.

Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) inscrits à Pôle Emploi a de nouveau augmenté de 15 400 personnes (+ 0,4 %) au mois de mars, pour s’établir à 3 509 800 en France métropolitaine, selon les chiffres publiés le 27 avril par le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Un peu plus de 3,5 millions de chômeurs auxquels il convient d’ajouter les 1 780 700 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en activité réduite (catégories B et C). Sur un mois, ce nombre a diminué de 0,4 % pour l’activité réduite courte (catégorie B, + 4,5 % sur un an) et augmenté de 1,4 % pour l’activité réduite longue (catégorie C, + 14,8 % sur un an). Au total, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi dans les trois catégories a atteint 5 290 500 en France métropolitaine fin mars 2015 (5 590 600 en France y compris les DOM). Ce nombre a progressé de 0,5 % (+ 28 000) au mois de mars et de 6,7 % sur un an !

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A âgés de moins de 25 ans a augmenté de 1% en mars (+ 1,5 % sur un an), celui de ceux âgés de 25 à 49 ans de 0,3 % (+ 4,4 % sur un an), tandis que celui des 50 ans ou plus a crû de 0,4% (+ 8,6 % sur un an). Enfin, en France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus a augmenté de 1,1 % au mois de mars (+ 10,1 % sur un an), alors que celui des inscrits depuis moins d’un an a progressé moins vite : + 0,1 % (+ 4,3 % sur un an).

En dépit de ces mauvais chiffres, le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social demeure optimiste. « Sur les trois premiers mois de l’année, l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A a avoisiné 3 000 chaque mois en moyenne. Ce rythme de progression est près de quatre fois moins élevé que celui observé en 2014 et le plus faible enregistré depuis début 2011 », plaide-t-il. Aussi, selon François Rebsamen, le début d’année 2015 marque « une phase d’amélioration de la tendance, même si elle ne suffit pas à obtenir, pour le moment, une baisse régulière du nombre de demandeurs d’emploi. Signe positif : Les déclarations d’embauches de plus d’un mois depuis le début de l’année progressent (+ 1,6% selon l’ACOSS), en particulier dans les TPE. »

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum