Des mesures d’urgence contre le chômage

Emploi

L’État va redéployer 430 millions d’euros de crédits pour financer des mesures d’urgence en faveur de l’emploi.

À l’issue du « sommet de crise » qui s’est tenu à l’Élysée avec patronat et syndicats, le 18 janvier, le président de la République a annoncé une série de mesures d’urgence pour tenter d’enrayer le chômage, d’un montant total de 430 millions d’euros. Pour ne pas creuser davantage les déficits, cet effort financier sera réalisé par « redéploiement ». Présentation des annonces du chef de l’État.

Formation professionnelle

Une enveloppe de 150 millions d’euros sera consacrée à la formation des chômeurs « très éloignés de l’emploi »

Emploi des jeunes

Suppression, pendant 6 mois, des charges pour l’embauche des jeunes de moins de 26 ans dans les très petites entreprises (TPE). Coût estimé de la mesure : plus de 100 millions d’euros.

Chômage partiel

Afin de favoriser l’activité partielle plutôt que de licencier, le gouvernement va mobiliser plus de 140 millions d’euros, notamment pour simplifier le dispositif actuel autorisant le recours au chômage partiel.

Pôle emploi

L’État va « renforcer les effectifs de Pôle emploi », en embauchant 1 000 personnes en CDD. Ces recrutements représentent un coût de 39 millions d’euros, selon l’Élysée.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum