Les « Portes du temps » s’ouvrent aux jeunes des zones sensibles

Enfance et famille

Jusqu’à fin août, 56 sites patrimoniaux accueillent des enfants et des adolescents habitant dans des zones sensibles, pour une découverte artistique et ludique du patrimoine.

La 8e édition des « Portes du temps » se poursuit jusqu’au 31 août. Les 56 sites patrimoniaux participant à l’opération accueillent ainsi des enfants et des adolescents habitant dans des zones sensibles, urbaines et rurales, pour une découverte artistique et ludique du patrimoine. Pour cette nouvelle édition, l’opération prend de l’ampleur, avec quinze nouveaux sites engagés. À savoir : le haras national de Besançon, le mégalithe des Causses et Cévennes, le Mausolée de Lanuéjols, la Voie Sarde, l’abbaye de Sénones et les sentiers des Passeurs, le château de Lunéville, le château de Carros-Centre international d’art contemporain, le musée de la Faïence au château Pastré, le musée et les jardins du Canal du midi à Saint-Ferréol, le Musée des Sapeurs Pompiers de Lyon, le centre historique de Rouen, le Musée de la Grande Guerre à Meaux, le musée Rodin à Meudon, les musées de Saint-Omer, le musée Balaguier de Seyne-sur-Mer, le Palais du Tau et la cathédrale de Reims, le Palais de Rohan et la cathédrale de Strasbourg. En fonction de leur particularité, les différents sites conçoivent des animations à partir du théâtre ou la danse, la musique, les arts plastiques, le cinéma, les arts de la rue, le numérique ou encore les activités sportives.

Pour cette 8e édition, 35 000 jeunes sont attendus, au cours des vacances d’été et de la Toussaint, dans 56 sites répartis dans 18 régions françaises, qui travaillent en étroite collaboration avec les acteurs de la jeunesse et de la solidarité, notamment les réseaux de l’éducation populaire. De fait, les groupes de jeunes sont accueillis sur les sites participants par l’intermédiaire des centres de loisirs, de la Fédération des Francas, de la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France, de la Confédération des MJC de France, de la Confédération nationale des foyers ruraux ou d’autres structures d’accueil.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum