Environ 3,6 millions de personnes aux minima sociaux en 2010

Insertion

Environ 3,6 millions de personnes percevaient fin 2010 l’un des onze minima sociaux en France (RSA, AAH, minimum vieillesse), soit une hausse de 2,5 % par rapport à l’année précédente, selon les derniers chiffres du service statistiques des ministères sociaux (Drees).

Environ 3,6 millions de personnes percevaient fin 2010 l’un des onze minima sociaux en France (RSA, AAH, minimum vieillesse), soit une hausse de 2,5 % par rapport à l’année précédente, selon les derniers chiffres du service statistiques des ministères sociaux (Drees).

En incluant les enfants et les conjoints de ces allocataires, ce sont 6,3 millions de personnes qui étaient couvertes par ces prestations, soit 9,8 % de la population française. La hausse observée en 2010 (2,5 %) est bien moindre que celle relevée entre 2008 et 2009 (6,2 %).

Concernant le RSA « socle » (revenu de solidarité active qui a remplacé le RMI), la hausse est de 4,1 %, en ralentissement après « une hausse exceptionnelle » de 10,5 % en 2009, due « à la sévérité de la crise économique 2008-2009 ».

La Drees explique ce ralentissement par « l’amélioration progressive du marché du travail tout au long de l’année 2010, bien que le chômage demeure à un niveau élevé ». Par ailleurs, « malgré la hausse du chômage de longue durée, l’effectif des chômeurs indemnisés au titre du régime de solidarité de l’État (allocation solidarité spécifique (ASS), allocation équivalent retraite de remplacement (AER-R), allocation temporaire d’attente (ATA)) augmente modérément (+ 1,3 % en 2010 après + 6,2 % en 2009) ».

En revanche, le nombre d’allocataires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) progresse à un rythme proche de celui de 2009 (+ 3,6 % en 2010, 915 000 personnes), « en raison du plan de revalorisation de la prestation engagé sur cinq ans qui comprend un relèvement du plafond de ressources ».

« Le nombre d’allocataires du minimum vieillesse renoue en 2010 avec son mouvement de baisse tendancielle (- 1,2 %) », ajoute la Drees. Enfin, les premières données disponibles du premier semestre 2011 « confirment le ralentissement de la progression des effectifs d’allocataires de minima sociaux ».

 

Pour en savoir plus : Les allocataires de minima sociaux en 2010, Étude et résultats, Drees, n° 801, mars 2012

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum