Xavier Bertrand veut lutter contre la fraude sociale

Insertion

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé vient d’être auditionné par la Mission d’évaluation et de contrôle sur la fraude sociale (MECSS).

Les fraudes à la protection sociale alimentent « le sentiment d’injustice de nos concitoyens, a déclaré le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, le 1er juin à l’Assemblée nationale, lors de son audition par la Mission d’évaluation et de contrôle sur la fraude sociale (MECSS). Elles ont un impact financier, bien sûr, mais surtout elles créent un sentiment d’injustice ».

« Faire reculer la fraude, c’est une exigence de justice sociale, parce que ceux qui trichent mettent en péril notre système de solidarité », a poursuivi Xavier Bertrand, en précisant que, désormais, dans chaque projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), la partie concernant la lutte contre les fraudes s’avère « aussi essentielle que le reste : cela illustre l’attachement des pouvoirs publics à ce sujet ».

Les fraudes détectées en 2010 représentent un peu plus de 450 millions d’euros, dont 185,5 millions pour l’ACOSS, 156 millions pour la Cnam, 90 millions pour la Cnaf et 10 millions pour la Cnav.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum