L’APF déplore la faible augmentation de l’AAH

Personnes handicapées

L’association demande « avec force » au gouvernement d’apporter une réponse durable aux personnes en situation de handicap vivant sous le seuil de pauvreté.

L’APF exprime « sa vive déception » après la décision du gouvernement de revaloriser l’allocation aux adultes handicapés (AAH) de 1,75 % au 1er septembre 2013. « Cette légère augmentation porte le montant de l’AAH à 790,18 euros par mois, toujours largement sous le seuil de pauvreté ! », dénonce l’association.

Après une augmentation de 25 % durant le précédent quinquennat, cette « très légère et unique progression pour 2013 ne constitue pas une augmentation concrète du pouvoir d’achat des personnes en situation de handicap ou malades ne pouvant pas ou plus travailler », déplore l’APF. Selon elle, l’inflation et les nombreux autres frais supplémentaires – forfait hospitalier, franchises médicales, fiscalisation des indemnités accident du travail, déremboursement de certains médicaments, hausse du coût des mutuelles – sont « largement absorbés par cette hausse de 1,75 % ».

Par ailleurs, l’APF regrette que le sujet des ressources des personnes en situation de handicap – AAH, mais aussi pensions d’invalidité et rentes versées à des personnes en situation de handicap – ne figure ni dans l’agenda du président de la République et du gouvernement, ni au programme du Comité interministériel du handicap (CIH), qui se tiendra le 25 septembre. Aussi, l’association demande « avec force » au gouvernement de prendre en compte cette question dans le cadre de la loi de finances pour 2014, « afin d’apporter une réponse durable aux personnes en situation de handicap ou malades vivant sous le seuil de pauvreté ! »

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum