Nadine Morano fait le point sur la mise en œuvre du plan Autisme 2008-2010

Personnes handicapées

Doté de 187 millions d’euros, le doit, notamment, permettre la création de 4 100 places d’accueil en établissements et services pour les personnes autistes à l’horizon 2012.

La secrétaire d’État chargée de la Famille et de la Solidarité, Nadine Morano, a présenté, lors du Conseil des ministres du 20 janvier, un premier bilan de la mise en œuvre du plan Autisme 2008-2010. Elle a également dessiné les axes du plan pour les années 2010 et 2011. « Le gouvernement a engagé, depuis 2008, un effort exceptionnel en faveur de l’introduction de méthodes innovantes d’accompagnement de ces personnes », a déclaré la secrétaire d’État. Ce plan représente un montant global de 187 millions d’euros. Rappel : selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), entre 300 000 et 500 000 personnes, enfants et adultes, seraient atteintes en France de troubles envahissants du développement (TED), dont l’autisme.

Un premier bilan du plan Autisme

Le plan Autisme a, « d’ores et déjà, permis d’accomplir des progrès notables », se félicite Nadine Morano en dressant la liste des réalisations. Ainsi, la Haute autorité de santé (HAS) a élaboré un socle de connaissances sur l’autisme, qui doit faire l’objet d’une large communication auprès des professionnels concernés. Dans le même temps, les équipes de diagnostic ont été renforcées pour réduire les délais d’accès au diagnostic et l’action des centres de ressources pour l’autisme a été confortée. Des dispositifs expérimentaux d’accompagnement de l’annonce du diagnostic ont été élaborés pour faire face au désarroi des familles.

En matière de création de places d’accueil pour les personnes autistes, plus de 2 120 places supplémentaires ont été financées. De plus, 175 places dans dix structures expérimentales mettant en œuvre les méthodes dites comportementalistes ont été autorisées.

Les axes du plan Autisme pour 2010 et 2011

Ces « efforts » vont se poursuivre en 2010 et en 2011, « en mettant l’accent sur l’enrichissement des pratiques d’accompagnement et de prise en charge, ainsi que sur l’insertion des personnes atteintes d’autisme en milieu ordinaire ». Outre la poursuite du plan de création de places en établissements et services – pour atteindre 4 100 places d’ici à 2012 -, le gouvernement entend « construire une offre de formation adaptée à destination des professionnels ». Parallèlement, de nouvelles structures expérimentales seront autorisées dont la liste doit être annoncée dans les prochaines semaines.

Textes de référence :

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum