Travailleurs handicapés : l’Agefiph ajuste ses aides en 2013

Personnes handicapées

Maintien dans l’emploi, emploi d’avenir : les nouvelles aides de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph).

L’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) fait évoluer son offre d’intervention en 2013. Ainsi, depuis le 1er janvier, elle propose deux nouvelles aides – pour les travailleurs handicapés en fin de carrière et les emplois d’avenir – et a modifié les conditions d’attribution de son Aide à l’insertion professionnelle (AIP). Présentation.
 

Aide au maintien dans l’emploi des personnes handicapées en fin de carrière

L’objectif de cette nouvelle aide est de « permettre aux employeurs de maintenir dans leur emploi les salariés handicapés seniors, jusqu’à leur départ à la retraite », explique l’Agefiph. Prescrite uniquement par les Sameth, elle vise les salariés âgés de 52 ans et plus, en CDI, et pour lesquels le médecin du travail préconise une réduction du temps de travail. Son montant est égal à 4 000 euros par an, pour une réduction de 20 à 34 % du temps de travail, et de 6 700 euros par an, pour une réduction de 35 à 50 % (Ces montants sont proratisés en cas de temps partiel avant réduction). Le montant de l’aide est calculé sur 3 ans maximum, mais peut être lissé sur 5 ans. En contrepartie, l’employeur doit s’engager à maintenir le salaire sur la période considérée, précise l’Agefiph. L’aide sera mise en œuvre pour une durée de 2 ans.
 

Aide aux emplois d’avenir

À travers cette nouvelle aide, l’Agefiph entend soutenir la mise en œuvre des emplois d’avenir. En effet, elle a décidé d’attribuer aux employeurs du secteur marchand une aide de 6 900 euros pour la première année du contrat de travail et 3 400 euros pour la seconde année.

L’Agefiph finance, également, la formation du jeune, tout secteur confondu (marchand et non marchand, hors fonction publique), dès lors que celle-ci vise un diplôme ou une certification. L’aide intervient en complément des autres co-financeurs (OPCA, par exemple). Son montant peut atteindre 80 % du coût pédagogique de la formation, indique l’Agefiph.
 

Évolution de l’Aide à l’insertion professionnelle (AIP)

« Au regard de la situation économique », le montant de l’Aide à l’insertion professionnelle (AIP) est porté à 4 000 euros pour un temps plein (2 000 euros pour un temps partiel), pour les CDI et CDD d’au moins 12 mois. Par ailleurs, les CDD de 6 à 11 mois deviennent éligibles à l’AIP. Le montant de l’aide est alors de 2 000 euros pour un temps plein (1 000 euros pour un temps partiel).
 

Qu’est-ce qu’un Sameth ?

Présent dans chaque département, sélectionné et financé par l’Agefiph, le Sameth est un organisme spécialiste du maintien dans l’emploi des personnes handicapées. Il fournit toute l’information nécessaire. En fonction des besoins et de la complexité de la situation, il accompagne, tant la personne handicapée que son employeur, dans la recherche de l’aide adéquate.

Le Sameth peut faire appel aux aides et dispositifs de droits commun existants (temps partiel thérapeutique, contrat de rééducation professionnelle…), mais aussi aux prestations et aux aides de l’offre d’interventions de l’Agefiph. Si aucune solution ne peut être trouvée dans l’entreprise, il fait le lien avec Pôle emploi ou Cap emploi, qui accompagnera la personne concernée dans la recherche d’un nouvel emploi.

Pour connaître les coordonnées des Sameth : www.Agefiph.fr/Annuaire

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum