PORTRAITS
D'ACTEURS PUBLICS

"Découvrez les personnalités
  qui donnent de l'élan à l'action
  publique."

Bruno Gerentes

Directeur général des services Grand Bourg Agglomération

Bruno Gerentes

Crédit photo : Droits réservés

à propos de

Prénom : Bruno

Nom : Gerentes

Fonctions : Directeur général des services


Organisme : Grand Bourg Agglomération

« Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

Quelles sont vos fonctions actuelles et quelles ont été les grandes étapes de votre arcours professionnel ?

Bruno Gerentes : En termes de formation après l'Institut d'études politiques de Lyon (DESS management des collectivités territoriales et organisations environnantes) et une maîtrise de droit public (Lyon III), j'ai pu un peu plus tard suivre la formation d'administrateur territorial à l'INET et réussir le concours d'administrateur territorial. Mon parcours a essentiellement été dans le bloc communal, toujours marqué par l'intérêt de la proximité et du rapport à l'usager. Après un premier poste au conseil régional Rhône-Alpes, j'ai été successivement secrétaire de mairie et de communauté de communes à Sévérac-le-Château (aujourd'hui Sévérac-d'Aveyron) en Aveyron, puis directeur général des services à Craponne (Rhône), directeur général des services à Rive-de-Gier (Loire), directeur évaluation performance, prospective à Saint-Étienne (Loire) et directeur général des services à Blois (Loir-et-Cher).

Si vous deviez décrire votre métier actuel en 3 mots, quels seraient-ils ?

Bruno Gerentes : Chef d'orchestre, maïeuticien et commandant en second sur un paquebot.

Quelles sont les qualités essentielles inhérentes à vos fonctions ?

Bruno Gerentes :

  • Agilité,
  • écoute des collaborateurs(rices) et élu(e)s, et la capacité à les accompagner,
  • analyse et synthèse,
  • résistance au stress,
  • la prise de recul au quotidien,
  • et surtout essayer d'avoir une humeur égale tout en gardant un sens de l'humour et de l'autodérision développés.

Qu’est-ce qui vous fait lever chaque matin ?

Bruno Gerentes : Trois moteurs essentiels, les relations humaines que ce soit avec les agents de la collectivité, avec les élu(es), les usagers du service public et les partenaires, les projets à mener à bien et enfin le sentiment d'être utile.

Quel est le projet qui vous a le plus marqué et dont vous êtes le plus fier ?

Bruno Gerentes : Les projets dont je suis plus fier sont les projets qui touchent directement à l'humain, en conséquence, ce sont les projets managériaux. J'ai aujourd'hui deux grandes fiertés en la matière.

  • À Blois, un projet d'administration qui a touché près de 1 800 agents (Ville + Agglo + CIAS) entre 2014 et 2018 (date de mon départ à Bourg-en-Bresse, mais le projet s'est poursuivi) dont le principal moteur était la dynamique enclenchée à tous les niveaux des trois collectivités. La définition de 10 axes de travail par l'équipe de direction générale, un travail approfondi avec l'ensemble des encadrants pour définir 117 actions concrètes à mener sur 5 ans, puis des ateliers organisés avec les agents pour mettre en œuvre lesdites actions et enfin une restitution des travaux à l'ensemble des agents en plénières.
  • À Bourg-en-Bresse, une réflexion sur l'organisation de la collectivité menée à l'automne 2020 en plein confinement, en s'appuyant sur des collaboratrices et collaborateurs formés à la dynamique de groupe, et sur l'équipe de direction (26 personnes) pour partager le diagnostic d'une organisation naissante (fusion en 2017 de 7 EPCI et 2 syndicats mixtes pour une agglo XXL), dégager les voies de progrès et produire plusieurs scénarii d'organisation aboutissant à l'élaboration d'un nouvel organigramme en décembre 2020.

Avez-vous un rêve que vous souhaiteriez concrétiser ?

Bruno Gerentes : Planter un arbre et le voir grandir.

Quelles sont les rencontres qui vous ont le plus marqué dans votre carrière ?

Bruno Gerentes : Sur un plan personnel et humain, Claude Soubeyran de Saint-Prix, qui fut directeur général des services à Lyon, que j'ai rencontré dans les années 2000 et qui, il ne le sait peut-être pas, a représenté une forme de mentor.

Philippe Barberot, qui fut lui aussi directeur général des services, que j'ai rencontré lors d'un entretien de recrutement en 2007 et avec lequel j'ai noué une relation d'estime, de respect et d'amitié jusqu'à son décès en 2019.

J'ai eu la chance de travailler avec un directeur général des services auprès duquel j'ai beaucoup appris, Jean-Gabriel Madinier, actuellement directeur général des services à Dijon et Dijon Métropole. Je suis impressionné par ses compétences et qualités humaines, qui lui permettent de dégager une impression de puissance et de sérénité, dont je suis très respectueux et admiratif. En parallèle de cette rencontre, Cédric Grail qui fut son directeur général adjoint en charge des ressources, qui m'a lui aussi fait grandir.

Et enfin, tous les élus avec lesquels j'ai eu la chance de travailler depuis 1995, qui font que je me lève le matin, avec une mention particulière pour Marc Gricourt et Jean-François Debat.

Quelle est votre citation préférée et pourquoi ?

Bruno Gerentes : « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »

Quels sont les deux changements les plus importants qui ont impacté votre carrière ?

Bruno Gerentes : J'ai commencé ma carrière en 1995 avec la bureautique naturellement, mais pas encore les communications dématérialisées (internet et la messagerie sont entrés dans ma vie professionnelle au début des années 2000). L'avènement du numérique en phase accélérée a modifié notre rapport au temps, aux délais, à l'impatience mais cela a également modifié notre rapport à l'autre, pas toujours de façon positive.

Le développement de l'intercommunalité a également changé les choses et le prisme de lecture de la décentralisation et des lieux de décision.

 

Propos recueillis par Hugues Perinel

Tous les portraits

Club des portraits d'acteurs publics

Rejoindre le club des portraits d'acteurs publics ?

Si vous souhaitez proposer votre candidature ou celle d'une personnalité, contactez nous !