PORTRAITS
D'ACTEURS PUBLICS

"Découvrez les personnalités
  qui donnent de l'élan à l'action
  publique."

Hervé Moreau

Directeur Général Adjoint en charge du Développement au département des Alpes Maritimes

Hervé Moreau, Directeur Général Adjoint en charge du Développement au département des Alpes Maritimes

Crédit photo : Droits réservés

à propos de

Prénom : Hervé

Nom : Moreau

Fonctions : Directeur Général Adjoint


Service : Développement

Organisme : Département des Alpes Maritimes

« Par intérêt pour la fonction, j’ai passé le concours d’ingénieur en chef après presque dix années d’activités, et je suis devenu un acteur public par conviction pour le service public et la volonté de donner du sens à mon travail. »

Quelles sont vos fonctions actuelles ?

Hervé Moreau : Je suis Directeur Général Adjoint en charge du Développement au département des Alpes Maritimes.

Cette direction générale comprend 1 700 agents et comporte trois directions. La première, l’éducation avec la gestion des collèges, la jeunesse, le sport, la culture ; la seconde, l’environnement dont les parcs naturels départementaux et la gestion des risques avec notamment la Défense incendie et les forces opérationnelles 06 ; enfin la troisième, l’attractivité territoriale avec l’aménagement, le logement, le tourisme, l’agriculture, le numérique et les affaires européennes.

Quelles ont été les grandes étapes de votre parcours professionnel ?

Hervé Moreau : Diplômé de l’Institut d’urbanisme de Paris, j’ai commencé ma carrière dans le secteur privé en bureau d’études. Après quelques années, j’ai rejoint la ville nouvelle de Cergy-Pontoise pour travailler sur un territoire en pleine mutation ensuite je suis allé vers l’Est pour configurer le projet de ville de Torcy à Marne-la-Vallée où j’ai été nommé sur mon premier poste fonctionnel.

En 2001, l’aventure Troyenne avec la réhabilitation du centre ville et les friches industrielles fût une réelle opportunité pour travailler sur l’espace public et les dynamiques de l’aménagement opérationnel. J’ai réussi le concours d’ingénieur en chef en 2003 et je suis devenu fonctionnaire territorial.

Après une formation à l’INET, je deviens en 2005 Directeur Général des Services de la Ville de Gap pour accompagner son développement et structurer ses services en régie (assainissement, transports, déchets). En 2010, le Département des Alpes-Maritimes m’offre la possibilité de pouvoir réunir des sujets aussi importants que motivants dans le cadre de projets transversaux : l’environnement, l’éducation, le sport, la culture, l’attractivité territoriale et l’aménagement.

Citez le projet qui vous a le plus marqué et dont vous êtes le plus fier ?

Hervé Moreau : La réhabilitation de la ville de Troyes, car il a fallu organiser les équipes, chercher des investisseurs, créer des dynamiques, lancer des procédures (PSMV, ZPPAUP, ZAC...) et réaliser des travaux à l’échelle du centre ville et de ses faubourgs (friches industrielles). Tout cela dans un délai contenu avec une motivation et une confiance sans faille du maire.

Avez-vous un rêve que vous souhaitez concrétiser ?

Hervé Moreau : J’ai pour l’instant réalisé une ambition affichée : que mon travail soit un loisir rémunéré. Un rêve : pourvu que cela dure !

Comment décririez-vous votre engagement personnel en tant qu’acteur public ?

Hervé Moreau : J’ai travaillé dans les collectivités territoriales par le biais de mon univers professionnel (l’aménagement). Par intérêt pour la fonction, j’ai passé le concours d’ingénieur en chef après presque dix années d’activités, et je suis devenu un acteur public par conviction pour le service public et la volonté de donner du sens à mon travail.

Quelles sont les qualités essentielles inhérentes à vos fonctions ?

Hervé Moreau : L’écoute, la créativité, le pragmatisme sont des qualités essentielles.

On ne peut pas réaliser un projet ou gérer une organisation en étant isolé et sans être à l’écoute de la société. Il faut savoir anticiper, faire preuve d’audace et d’innovation ; mais la capacité à « réaliser » y compris en gérant le temps est un des paramètres essentiels, gage d’une bonne gestion future.

Quelles sont les rencontres qui vous ont le plus marqué dans votre carrière ?

Hervé Moreau : Alain Richard (Président du SAN de Cergy) pour ses capacités en calcul mental. Il a été mon premier employeur public et m’a appris la rigueur.

Christian Chapron (Maire de Torcy et Président d’EPAMarne) pour la confiance immédiate qu’il m’a accordée tant pour gérer les grands projets que les équipes.

François Baroin (Maire de Troyes) pour m’avoir donné la possibilité de réaliser un projet de ville ambitieux avec une exigence de qualité. Il a su me convaincre de passer le concours d’ingénieur en chef. Une rencontre déterminante qui a orienté ma carrière vers le sens du service public de par son influence et sa bienveillance.

Stéphane Benoist (Alpiniste international, Guide de Haute montagne et professeur à l’ENSA) pour son courage et sa capacité à se reconstruire dans l’excellence et le haut niveau malgré les épreuves. Une leçon de vie que j’ai apprise en travaillant sur le projet de territoire de la Vésubie et le Vésubia Mountain Park.

Quels sont les deux changements les plus importants qui ont impacté votre carrière ?

Hervé Moreau : La révolution numérique est certainement le changement qui m’a le plus impacté dans la façon de travailler (internet) et de communiquer (messagerie).

La période de développement des collectivités territoriales suite à la création des intercommunalités (Loi Voynet 1999), puis la phase de maturité impliquant des contraintes budgétaires parfois fortes avec notamment la redistribution et recomposition des compétences (Loi MAPTAM et Loi Notre). C’est dans la contrainte que l’on devient ingénieux !

Tous les portraits

Club des portraits d'acteurs publics

Rejoindre le club des portraits d'acteurs publics ?

Si vous souhaitez proposer votre candidature ou celle d'une personnalité, contactez nous !

Réagissez à cet article sur le forum