PORTRAITS
D'ACTEURS PUBLICS

"Découvrez les personnalités
  qui donnent de l'élan à l'action
  publique."

Marie-Agnès Chopin

Directrice de l'Éducation à Saint-Herblain

Marie-Agnès Chopin

à propos de

Prénom : Marie-Agnès

Nom : Chopin

Fonctions : Directrice de l'Éducation


Organisme : Saint-Herblain

« Mon engagement est conditionné par le sens de l'action et des politiques publiques auxquelles je participe. Le sentiment d'agir, d'apporter sa pierre à l'édifice collectif est essentiel pour moi. C'est là que je puise mon énergie professionnelle. »

Quelles sont vos fonctions actuelles ?

Marie-Agnès Chopin : Je suis directrice de l'Éducation pour la ville de Saint-Herblain en Loire-atlantique. Cette direction a un périmètre assez large puisque au-delà de gérer les écoles maternelles et élémentaires publiques pour les 4 500 enfants scolarisés, elle propose une restauration qui concerne environ 85 % des enfants, des accueils périscolaires le matin, le midi et le soir déclarés en ACM sauf pour la pause méridienne des élémentaires. Elle organise des ALSH le mercredi AM, les petites et les grandes vacances et des séjours d'été pour les 5/12 ans. La politique éducative de la ville est très volontariste, avec une intervention forte sur le temps scolaire auprès des enseignants qui se traduit par :

  • des parcours EAC (100 % des classes ont un parcours EAC accompagnés par la collectivité)
  • des parcours sportifs, terrestres et aquatiques ;
  • des parcours citoyens ;
  • des parcours environnements et sciences ;

Mais également un programme de réussite éducative pérenne est inscrit dans l'organisation municipale en QPV et HQPV.

Une école sur le chemin de l'inclusion avec une UEMA (unité d'enseignement maternel Autisme ouverte en 2014), une U3E (unité d'enseignement externalisé élémentaire ouverte en 2019), une UEEM (unité d'enseignement externalisé maternel qui a ouvert en 2020), trois ULIS ouvertes de longue date. À cela vient s'ajouter une Plateforme d'appui ressources pour les professionnels qui interviennent dans les écoles (enseignants, Animateurs, ATSEM, agents d'entretien et de restauration) qui a fait l'objet d'une convention signée par l'Éducation nationale l'ADAPEI44, l'ARS (Agence régionale de santé 44) et la ville de Saint-Herblain en février 2020.

Quelles ont été les grandes étapes de votre parcours professionnel ?

Marie-Agnès Chopin : J'ai tout d'abord été programmeur en informatique après une formation à l'IUT de Nantes puis j'ai travaillé pour des sociétés de services informatiques. Cette expérience m'a permis de confirmer que je souhaitais donner du sens à mon activité professionnelle. Que ce sens prenait la forme de la rencontre avec autrui et l'intervention sur leur quotidien. Je me suis donc lancée dans une formation avec les Francas et obtenu un DEFA. J'ai intégré en même temps la mairie de St-Herblain sur un emploi aidé de Jeune volontaire.

Après avoir travaillé spécifiquement avec des jeunes dans les quartiers politique de la ville, j'ai tenu un bureau information jeunesse, un local rock (répétition musique pour petites formations) puis accompagné les mesures d'insertion professionnelle TUC (travaux d'utilité collective), CES (contrat emplois solidarité), EJ (Emplois jeunes). Ce lien entre Quartier et social m'a permis de prendre la responsabilité de la MOUS (mission opérationnelle urbaine et sociale) de la première ORU (opération de renouvellement urbain du quartier de Bellevue St-Herblain).

J'ai par la suite travaillé en DRH comme responsable d'un service “Emploi compétences”. Je suis depuis 2008 directrice de l'Éducation.

En même temps, je passais différents concours “Animateur catB, Attaché option animation, Attaché principal”. Je suis maintenant attachée Hors classe.

Citez le projet qui vous a le plus marquée et dont vous êtes le plus fière ?

Marie-Agnès Chopin : Il y en a deux principaux :

  • théâtre forum avec des personnes en insertion professionnelle. Nous avons appris à jouer, à faire des décors, à écrire des saynètes en direction des enfants et des jeunes sur des thèmes de prévention “sur la route ne fait pas le clown” sur les dangers domestiques... Le plaisir de mettre ces personnes, qui parfois se sentaient reléguées, sur le devant de la scène avait un sens tellement fort. Et de voir les regards portés sur elles changer aussi vite, était très instructif.
  • L'ouverture de l'UEMA grâce à un partenariat de grande qualité avec l'ADAPEI 44 m'a permis de confirmer la nécessité de respecter la place de chacun, d'ouvrir le champ des possibles et de prendre des risques...

Avez-vous un rêve que vous souhaiteriez concrétiser ?

Marie-Agnès Chopin : Même si pour moi cela ne se situe pas au niveau des rêves, je voudrais réussir à partager l'idée qu'ensemble, collectivement, en se faisant confiance nous pouvons aller plus loin.

Comment décririez-vous votre engagement personnel en tant qu'acteur public ?

Marie-Agnès Chopin : Mon engagement est conditionné par le sens de l'action et des politiques publiques auxquelles je participe. Le sentiment d'agir, d'apporter sa pierre à l'édifice collectif est essentiel pour moi. C'est là que je puise mon énergie professionnelle.

Quelles sont les qualités essentielles inhérentes à vos fonctions ?

Marie-Agnès Chopin : Le doute est essentiel, il améliore la qualité d'écoute de l'autre. Il est déterminant de ne pas être persuadé de savoir, d'avoir la réponse ; le doute permet de prendre de la hauteur, de la distance. Il faut également du sang-froid et une grande capacité d'adaptation.

Quelles sont les rencontres qui vous ont le plus marquée dans votre carrière ?

Marie-Agnès Chopin : Les femmes et les hommes que j'ai croisés dans le champ de l'insertion, la résilience dont ils faisaient preuve. Même si leur parcours était difficile, ils avaient un sens de leur responsabilité individuelle et l'envie de s'inscrire dans la société qui m'impressionnait.

La manager qui m'a accompagnée plusieurs années, qui avait une grande justesse d'appréciation et qui donnait envie de se dépasser, de trouver le bon chemin de résolution de problème, qui m'obligeait, me convoquait à ne pas lâcher.

Quels sont les deux changements les plus importants qui ont impacté votre carrière ?

Marie-Agnès Chopin : Lorsque je suis devenue directrice de l'Éducation pour moi qui, enfant, n'était pas spécialement l'amie de l'école.

La construction de parcours éducatifs sur temps scolaire et entre autre le parcours culturel avec un projet sur la pratique du Steel Drum en REP qui a marqué des générations d'enfants, il me semble.

Tous les portraits

Club des portraits d'acteurs publics

Rejoindre le club des portraits d'acteurs publics ?

Si vous souhaitez proposer votre candidature ou celle d'une personnalité, contactez nous !